1 600 jeunes auditionnés pour le recrutement dans le cadre de l’École de la deuxième chance





1-600-jeunes-auditionnes-pour-le-recrutement-dans-le-cadre-de-lecole-de-la-deuxieme-chance


Un total de 1 600 candidats ont été auditionnés vendredi 13 janvier 2023, à Abidjan, pour le recrutement par les entreprises partenaires du ministère de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage (METFPA), sur un effectif de 4313 jeunes prévu dans le projet de l’École de la deuxième chance.

Les jurys de recrutement sont composés d’experts et de gestionnaires des ressources humaines et de la formation des entreprises UTEXI-CI, PALMCI et d’OLAM, ainsi que des formateurs du METFPA, selon une note du Centre de l’information et de la communication gouvernementale (CICG) parvenue à l’AIP.

“La sélection se passe bien. On note un réel engouement des jeunes pour tous les métiers. Nous menons ce processus avec les entreprises partenaires dans le cadre du programme de l’École de la deuxième chance”, s’est réjoui le sous-directeur de l’Entreprenariat, de l’Insertion professionnelle et de l’Auto-emploi de la direction de l’Apprentissage et de l’Insertion professionnelle (DAIP), Albert Kramo.

Selon le responsable de la Formation à PALMCI, Ibrahim Bamba, les jeunes sont motivés pour tous les métiers retenus dans le cadre de ces recrutements. Il a félicité, au nom de son entreprise, le ministre de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage, Dr Koffi N’Guessan, et le gouvernement pour cette initiative.

La première phase de ce recrutement a pris fin le 14 janvier 2023. Elle fait partie d’un processus global qui prend en compte la formation-insertion de 2 800 personnes dans les métiers de la couture, 279 jeunes (agents administratifs, agents de laboratoire, agents de prélèvement, aide-assistantes sociales, cuisiniers, filles/garçons de salle, gérants Guest house, gestionnaires de pharmacie, mécaniciens, menuisiers, soudeurs, infirmiers, sage-femmes, techniciens en analyse des eaux, etc.), 794 personnes dans sept métiers (chauffeur véhicule léger, chauffeur poids lourd, conducteur d’engins, ouvrier agricole, pompiste, agent de sûreté et tractoriste), 50 personnes au métier de formateur de récolte des régimes de palme et 390 personnes dans 14 métiers ( secrétaire, électricien, électromécanicien, mécano-soudeur, informaticien menuisier-charpentier, chaudronnier, comptable, commercial, chef couturier, etc.).

Le président de la République, Alassane Ouattara, a décrété dans son discours à la nation, le 31 décembre 2022, 2023, année de la jeunesse. Cette annonce marque la volonté du chef de l’État de renforcer et d’accélérer l’ensemble des dispositifs d’accompagnement des jeunes, notamment, le renforcement et l’expansion des écoles de la deuxième chance (E2C) pour ceux qui sont sortis trop tôt du système éducatif ou qui souhaitent se réorienter.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Éducation nationale: Les syndicats maintiennent leur mot d'ordre de grève "jusqu'à nouvel ordre"

Fonctionnement des structures sanitaires ivoiriennes : Le ministre Pierre Dimba visite le CHU de Bouaké