Gagnoa : Les chiffres de vente des journaux sont passés de 800.000 FCFA à 150.000 FCFA par semaine





gagnoa-les-chiffres-de-vente-des-journaux-sont-passes-de-800000-fcfa-a-150000-fcfa-par-semaine


Les journaux de la presse écrite ivoirienne connaissent une véritable mévente ces jours-ci, à Gagnoa, capitale de la région du Goh. Les chiffres de vente par semaine ont connu une baisse drastique très surprenante. L'information émane de Yao Alain, premier responsable de l'association des vendeurs de journaux de cette localité. Elle a été livrée, le vendredi 20 janvier 2023, au cours d'un échange sur place dans la ville. Selon lui, sa recette par semaine, désormais, oscille entre 120.000 FCFA et 150.000 FCFA contre 500.000 et 800.000 FCFA auparavant.

À l'en croire, les lecteurs qui autrefois se pressaient de commander les journaux en masse bien avant leurs arrivés à Gagnoa en provenance d'Abidjan, ont baissé les bras sous prétexte que le coût de la vie a connu une cherté inimaginable. Ainsi, la priorité n'est plus à leur niveau à l'achat des journaux pour s'informer. Mais bien au contraire à la rétention des devises qui servaient à l'achat des journaux pour se mettre à l'abri de la famine et d'autres besoins vitaux. Selon lui, la situation est la même partout à l'intérieur du pays avec des raisons qui sont peut-être différentes. Ainsi, il s'est montré favorable à une baisse des prix des journaux avec un soutien financier du gouvernement aux maisons de presse. La mévente des journaux n'est pas sans conséquences sur le vécu de ses vendeurs dans la ville de Gagnoa. Beaucoup parmi eux songent chaque jour à une reconversion dans une activité un peu plus rentable. En attendant, ils se contentent du peu pour avoir leur pitance et pour ne pas être taxés de chômeurs.

Touré Boa

Correspondant régional

En lecture en ce moment

Présidentielle 2020 : "Sur la base de notre bilan et de notre programme, la victoire est acquise" (Alassane Ouattara)

Municipales à Port Bouët : un réseau de communicateurs exprime sa reconnaissance à la direction du RHDP pour le choix de Konaté Ibrahim