Affi N’guessan et Simone Gbagbo se donnent l’accolade au domicile de Aboudrahamane Sangaré





affi,simone gbagbo,accolade,sangaré


Une délégation d’une frange du Front populaire ivoirien, conduite par son président Pascal Affi N’guessan s’est rendue, ce mercredi, au domicile de feu Aboudrahamane Sangaré, pour présenter ses condoléances à la famille.

Après s’être incliné devant la photo de l’illustre disparu, Affi N’guessan s’est mis à serrer les mains de la famille tant biologique que politique d’Aboudrahamane Sangaré. Au tour de l’ex-Première dame, c’est une Simone Gbagbo, tout souriante qui a accueilli Affi dans ses bras avec une accolade.

Un signe qui donnait l’impression que les deux personnalités avaient soif de se retrouver après plusieurs années d’incompréhensions.

Ce fut le cas avec le ministre Assoa Adou, même si à son niveau les choses étaient sobres.   

Mais avant d’en arriver là, rien ne présageait d’une telle fin. En effet, la délégation conduite par Pascal Affi N’Guessan et comprenant entre autres personnes le secrétaire général Agnès Monnet et Christine Adjobi a dû attendre plus d’une trentaine de minutes sous une bâche avant d’avoir accès au salon.

Dès lors, les nerfs ont commencé à se tendre et les supputations allaient bon train. Pendant que certains évoquaient un refus poli, d’autres estimaient que cette longue attente visait à humilier Affi et sa délégation, surtout que sur le plan politique, Aboudrahamane Sangaré et Pascal Affi N’Guessan n’étaient pas les meilleurs amis du monde.

En définitive tout s’est passé, dans un bon esprit.

Décédé le 3 novembre, Aboudrahamane Sangaré sera inhumé le 1er décembre, selon le programme rendu public par la présidente du comité d’organisation des obsèques, Odette Sauyet Likikouet.

 

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Culture ivoirienne : Le patriarche Bitty Moro n’est plus

Bénin/deuil : Tohon Stan est décédé