La Poste de Côte d'Ivoire veut s'aligner sur la stratégie postale mondiale





la-poste-de-cote-divoire-veut-saligner-sur-la-strategie-postale-mondiale


Comment faire en sorte que La Poste de Côte d'Ivoire s'adapte à l'évolution mondiale du secteur ? C'est l'enjeu principal du séminaire de définition de la feuille de route commerciale 2023 qui se tientdepuis lundi 30 janvier 2023, à Yamoussoukro, nous informent les services de cet opérateur. Cette rencontre qui prend fin, ce mardi 31 janvier 2023, a pour thème : « Mise en œuvre de la stratégie postale d'Abidjan, la poste maison du citoyen et des entreprises, coursier de l'État ».

Dans son intervention, le directeur général de cette structure étatique, Isaac Gnamba Yao, a fait savoir que ce séminaire stratégique est consécutif au Congrès postal universel tenu en août 2021, en Côte d'Ivoire, et qui a vu Abidjan assurer la présidence du Conseil d'administration de l'Union postale universel (UPU). Ce mandat de 4 ans se fait sous le thème « Stratégie postale mondiale d'Abidjan, digitalisation des opérateurs postaux, développement du e-commerce ». Une thématique évocatrice qui appelle les États-membres à faire leurs mutations pour s'adapter à l’évolution du secteur. C'est donc à juste titre que La Poste de Côte d'Ivoire entend se doter d'une feuille de route commerciale en cette année 2023 qui prend en compte tous ces nouveaux paramètres.

« Notre stratégie nationale, c'est faire de la Poste le point de stratégie multiple à nos populations. Bien sûr, d'autres nous diront que le digital et le numérique sont venus pour tuer la poste. Alors que non. C'est l'opportunité qui permettra de faire en sorte que quelle que soit votre situation géographique ou votre situation sociale, vous puissiez avoir une prestation dans un bureau de poste », a expliqué Isaac Gnamba Yao. Qui pense que ce séminaire est l'occasion de fixer les nouvelles orientations de La Poste de Côte d'Ivoire. « Les guichets de la Poste vont être les points de prestation administratifs, financiers, numériques, sociaux pour nos populations ». Il s'agit, selon lui, de donner un nouveau mandat à l'opérateur postal, mais surtout faire en sorte qu’il puisse être un pilier de développement socio-économique du pays.

Avant lui, Diabaté Korotoumou, secrétaire générale de La Poste de Côte d'Ivoire, a situé le contexte et reconnu que cette structure fait face à d'importantes difficultés financières et opérationnelles «comme c'est le cas pour bien d'autres postes surtout africaines ». Elle pense donc qu'au-delà de la mise en place d'un nouveau plan de relance par l'État de Côte d'Ivoire, il est avéré nécessaire de mettre en place une stratégie commerciale réaliste, axée sur des produits digitaux innovants.

Dans son déroulement, selon les mêmes sources, le séminaire sera meublé de panels, mais aussi d'une signature d’accord de partenariat entre La Poste de Côte d'Ivoire et les structures Eklectic et KAIOS.

 

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

En visite au Ghana, Laurent Gbagbo dit être déçu de la Cedeao

Projet « Île bleue » de la SCIMAT-Holding : Les villages de la commune d’Assinie-Mafia s’opposent