Gagnoa: Les élèves de Bientokro et leurs enseignants dans la sous-préfecture de Serihio font cours dans des classes de fortune





gagnoa-les-eleves-de-bientokro-et-leurs-enseignants-dans-la-sous-prefecture-de-serihio-font-cours-dans-des-classes-de-fortune


Bientokro est un grand campement rattaché au village de Gnatroa dans la sous-préfecture de Sérihio et fait partie du département de Gagnoa.

3 salles de classes de l'école primaire de cette bourgade de plus de 1000 âmes ne laissent aucun visiteur indifférent. Il s'agit des classes de CP1, CP2 et de CE2 couvertes de pailles et entourées de bâches noires sans aucune commodité à l'intérieur. Les apprenants et leurs enseignants sont exposés aux intempéries de la nature, à toute sorte de bruit sonore et à des morsures de reptiles étant donné que l'école n'a pas de clôture. Il suffit d'une petite pluie pour que tous regagnent leurs maisons avec la peur au ventre de retrouver leurs classes inondées. Le directeur de cet établissement primaire, Assoumou Denis, dit se battre depuis deux ans pour la construction de salles de classes confortables. Mais hélas, la situation de l'école reste inchangée. Ses démarches auprès du président du Coges de l'école jusque-là n'ont pas donné de résultats satisfaisants. La situation de l'école qui dure depuis 2015 est un argument pour lui de dire haut et fort que le campement de Bientokro est oublié par le conseil régional du Goh. L'effectif total des élèves de l'école de Bientokro est estimé à 189 élèves. L'année dernière, les candidats à l'entrée en 6ème n'ont pas donné satisfaction au directeur. 4 candidats seulement sur 22 ont réussi à leur examen de Cepe. Il espère que cette année le succès prendra le dessus sur l'échec.

Touré Boa 

Correspondant régional 

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Gestion des infrastructures de la CAN : l’ONS négocie un partenariat public-privé

Elections municipales en Côte d’Ivoire : les avocats d’Ezaley accusent le RHDP d’avoir “orchestré’’ les violences à Bassam