Semaine de la sécurité routière : Sensibilisation au civisme et répression au menu des actions





semaine-de-la-securite-routiere-sensibilisation-au-civisme-et-repression-au-menu-des-actions

Des équipes sur le terrain en pleine opération de contrôle



Depuis son lancement le 3 février 2023,  c’est tout le personnel du cabinet et des structures sous tutelle et rattachées du ministère des transports qui est en branle aux côtés des forces de l’ordre dans le cadre de la semaine nationale de sécurité routière à Abidjan et l'intérieur du pays. C’est une véritable  opération de proximité qui est engagée par les équipes du ministre des transports, Amadou Koné.

Selon un communiqué dont pressecotedivoire.ci a reçu copie, le lundi 6 février 2023, en plus de sensibiliser, de conseiller et d’interpeller les usagers de route,  les bénévoles du ministère des transports et les forces de l’ordre distribuent des dépliants informant sur les mesures sécuritaires déployées, notamment la limitation des vitesses, le port de la ceinture, le téléphone au volant et les amendes afférentes.

«Nous avons sillonné  avec les médias, plusieurs gares de taxis communaux appelés Woro woro, de mini cars de transport en commun connus sous le nom de gbaka et d’autocars, ce lundi dans la commune de Yopougon,  pour sensibiliser les chauffeurs sur le respect des règles de sécurité routière. Nous avons distribué à côté de cela des gadgets, composés de tee-shirts et casquettes avec des slogans qui appellent au respect de ces mesures. Nous avons visité les points de contrôles tenus par les forces de l’ordre,  dans le cadre de l’opération de la semaine de sécurité routière. Notamment à la Gesco et sur l’autoroute du nord. Et partout nous avons constaté une bonne collaboration entre les forces de l’ordre et les agents de la PSSR et l’OSER,  ainsi que ceux de la direction régionale du transport (DR) qui sont les structures du ministère des transports » a rapporté M. Samou Diawara, directeur de communication et relations publiques du ministère des transports, à l’issue de cette action de proximité.

Pour Samou Diawara et son équipe de bénévoles, le tout monde est concerné. Le passager a le devoir d’interpeller le chauffeur des risques qu’ils encourent tous en cas de non-respect des règles de sécurité routière et de conduite. C’est donc de la responsabilité de tous. Voilà pourquoi tout le monde doit s’approprier cette campagne de sensibilisation et faire respecter toutes les mesures sécuritaires nécessaires.

A lire aussi: Lutte contre le cancer : Des organisations prônent la sensibilisation pour intensifier le combat

Lancée le vendredi 03 février 2023, sur l’esplanade de l’Immeuble Postel 2001 Abidjan-Plateau, sous la présidence du Directeur de Cabinet du ministère des transports, Coné Dioman, la phase 1 de la semaine de la sécurité routière  a mobilisé une équipe de 130 rollers chargés de distribuer les flyers de sensibilisation aux usagers de la route. Pour la première journée qui concernait le district autonome d’Abidjan et la région de l’Agnéby-Tiassa, le bilan provisoire a fait état de 106 véhicules mis en fourrières, 377 engins verbalisés et 2584 usagers sensibilisés. C’est un effectif de 1756 agents des forces de l’ordre, 79 véhicules et 200 motos engagés et 313 postes tenus.

Le samedi 4 février 2023, 2e jour de l’opération, les équipes du ministère des transports,  en collaboration avec ceux de la sécurité et de la défense,  ont investi  l’ensemble du territoire national. Ce sont au total 5877 forces de l’ordre, 441 véhicules et 556 motos qui ont été engagés pour 1091 postes de contrôles.

Dans le district autonome d’Abidjan, ce sont 4469 forces de l’ordre, 144 véhicules et 200 motos qui ont été mis à contribution avec 383 postes de contrôle. Cette deuxième journée a enregistré 2640 usagers sensibilisés, 464 engins verbalisés et 106 véhicules mis en fourrières.

A l’intérieur du pays, l’opération s’est déroulée principalement dans les régions administratives couvertes par les préfectures de police. Comme moyens engagés ce sont 1408 agents des forces de l’ordre (police et gendarmerie), 153 véhicules et 156 motos engagés et déployés sur 325 postes de contrôles.

Toujours à l’Intérieur du pays, cette deuxième journée a permis de sensibiliser 5040 usagers et de verbaliser 1214 véhicules.

Solange ARALAMON

 

 

 

 

 

En lecture en ce moment

Grande Bretagne: le Roi Charles III couronné

Affaire A’salfo empêché de saluer Gbagbo : voici ce qui s’est passé, selon le cabinet de Gbagbo