Inculpation de Damana Pickass, le PPA-CI demande aux animateurs du pouvoir judiciaire d’accompagner «utilement» les hommes politiques





inculpation-de-damana-pickass-le-ppa-ci-demande-aux-animateurs-du-pouvoir-judiciaire-daccompagner-utilement-les-hommes-politiques


Le secrétaire général du Parti des peuples africains Côte d’Ivoire (PPA-CI, nouvelle formation politique de Laurent Gbagbo), Damana Pickass, a été inculpé par la justice ivoirienne, suite à une attaque perpétrée contre le camp militaire du deuxième bataillon projetable situé à Anokoua Kouté dans la commune d'Abobo dans la nuit du 20 au 21 avril 2021.

Selon un communiqué du procureur de la République, l’enquête menée dans le cadre de cette attaque laisse croire à l’implication de Damana Pickass et Ikpo Lagui, cadres du PPA-CI, dans les faits.

En réaction au communiqué du procureur sur cette inculpation, le PPA-CI, dans un communiqué, dit marquer «son étonnement» demandant aux animateurs du pouvoir judiciaire d’accompagner les hommes politiques sur le chemin de la décrispation du climat politique

Ci-dessous le communiqué

Ce jour, vendredi 24 février 2023, le Secrétaire général du PPA-CI, le camarade Damana Adia Pickass, a répondu à la convocation de la juge d'instruction du 10eme Cabinet en charge de la Cellule Spéciale d'Enquête et de Lutte contre le Terrorisme.

Après avoir été entendu sur les faits qui justifie cette convocation, le camarade Secrétaire Général en est ressorti libre mais inculpé et placé sous contrôle judiciaire. Il a donc regagné son domicile. Il convient de rappeler que pour la même affaire, le camarade lkpo Lagui, Suppléant de l'Honorable Georges-Armand Ouégnin, député de la nation élu dans la circonscription électorale de Yopougon, a été également entendu. Comme le Secrétaire général, lui aussi a pu regagner son domicile dans les mêmes conditions que celui-ci.

Lire: Voici pourquoi Pickass a été convoqué et inculpé

Le PPA-CI se félicite que le Secrétaire Général du Parti et le camarade Ikpo Lagui n'aient pas été placés sous mandat de dépôt et qu'ils aient regagné leur domicile.

Le PPA-CI salue la mobilisation des militantes et les militants pour la cause des deux camarades. Il félicite l'équipe des avocats qui les défend ainsi que tous ceux qui ont été interpellés aujourd'hui alors qu'ils manifestaient leur solidarité à nos camarades. La direction du parti voudrait rassurer les militantes et militants interpelés qu'elle s'emploie à obtenir, dans les plus brefs délais, leur libération.

Cependant, un communiqué du Procureur de la République Près du Tribunal de Première Instance d'Abidjan, Monsieur Adou Richard, révèle que l'audition de nos deux camarades est relative à l'attaque perpétrée contre le camp militaire du deuxième bataillon projetable situé à ANOKOUA KOUTE dans la commune d'Abobo dans la nuit du 20 au 21 Avril 2021.

Le communiqué du Procureur de la République renforce davantage l'étonnement que notre parti marque depuis la convocation de son Secrétaire Général. Au moins deux raisons nourrissent notre étonnement. En effet, il est constant que le Secrétaire Général est rentré d'exil le 30 Avril 2021. L'on relèvera que son retour a eu lieu une semaine après l'attaque pour laquelle il a été inculpé.

Lire aussi: Après l'inculpation de Damana Pickass : Ses avocats réagissent

Ainsi, le Camarade Secrétaire général aurait décidé de mettre fin à son exil et de rentrer librement dans son pays une semaine seulement après avoir posé, ou s'être rendu complice d'actes aussi répréhensibles que ceux dont il est accusé. Le minimum du bon sens, commun au moindre des humains, aurait commandé une démarche contraire.

Dans la même veine, le PPA-Cl rappelle au Procureur que le Secrétaire Général du Parti est présent en Côte d'lvoire depuis le 30 Avril 2021 ; soit une présence continue sur le territoire national de 21 mois et 22 jours (un an, 9 mois et 22 jours) avant sa convocation devant un Juge d'Instruction pour des faits que le Procureur lui-même qualifie de graves. Que dire du camarade Ikpo Lagui qui est constamment présent sur le territoire national.

Au total, tout, dans le communiqué du Procureur, concourt à renforcer le sentiment qui se dégage de l'opinion publique, militante du PPA-CI ou non, que les poursuites engagées par le Procureur contre nos deux camarades ne sont pas détachables du succès des meetings de mobilisation pour la fête de la Renaissance que le Secrétaire Général du Parti a entamés depuis quelques semaines.

Lire également: Damana Pickass, secrétaire général du PPA-CI convoqué devant un juge d’instruction

Le PPA-CI demande aux animateurs du pouvoir judiciaire d'accompagner utilement les hommes politiques sur le chemin qu'ils ont pris, depuis quelque temps, en vue de renforcer la cohésion sociale en décrispant le climat politique dans notre pays.

En tout état de cause, le PPA-Cl continuera ses tournées de mobilisation sur tout l'ensemble du territoire national. A cet effet, la haute direction du parti informe les militantes et militants, les sympathisantes et sympathisants, que le meeting de demain 25 février 2023 est maintenu à Yopougon précisément à la place Figayo dès 10 heures.

Dans la mobilisation et la discipline, continuons notre marche vers le but final de notre lutte politique qui est l'avènement d'une Côte d'Ivoire effectivement démocratique et paisible, printemps sans fin des libertés individuelles et collectives.

Pour le PPA-CI

Le Porte-parole

Le ministre Justin Katinan KONE

Deuxième Vice-Président du CSP

En lecture en ce moment

Economie numérique : les recettes du ministre Amadou Coulibaly pour sauver la Poste de Côte d'Ivoire

Coupe de la Confédération / Tour préliminaire : Le Fc San Pedro, tenu en échec par Armed Forces Gambia (1-1)