Le FESPACO s’ouvre à Ougadadougou autour du cinéma d’Afrique et la culture de la paix





le-fespaco-souvre-a-ougadadougou-autour-du-cinema-dafrique-et-la-culture-de-la-paix


La 28è édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision (FESPACO) s’est ouverte samedi 25 février 2023, à Ouagadougou au Burkina Faso, autour du thème « Cinémas d’Afrique et culture de la paix».

Ainsi donc, du 25 février au 4 mars 2023, la capitale du Burkina Faso va accueillir des milliers de professionnels des métiers du cinéma et de l’audiovisuel. Il s’agit des réalisateurs, des comédiens, des techniciens, des producteurs, des distributeurs et exploitants de salles de cinéma.

Cette édition s’ouvre avec le film «Bravo, Burkina!», une œuvre du Burkinabè-Nigérian de la diaspora, Oyéjidé Walé.

Dans la compétition documentaire long métrage, la Côte d’Ivoire est présente avec le film «Je reste photographe» d’Ananias Leki Dago. Cette catégorie comprend 14 films. Dans la catégorie série télévision, la Côte d’Ivoire participe à la compétition avec quatre films. Il s’agit de «Ici C Babi» de Boris Oué, «Ô Batanga» d’Alex Ogou, «Syndicat» de Nouka Gilbert Assi et «Un Homme à marier» de Jean-Jules Porquet.

Dans la sélection officielle des films des écoles de cinéma, Abidjan présente un film sur 22 sélectionnés, à savoir «Les adoratrices du Bosson de Othniel Bonzi» de l’Istc Polytechnique.

Dans la catégorie films d’animation, l’Eburnie est à Ouagadougou avec deux films : « Impa le sang-mêlé» de Bomale Christian Hermann Kouamé et «Kwaba» de Pierre-Marie Sindo.

Au total,170 films dont 15 en lice pour l’Étalon d’or de Yennenga qui ont été sélectionnés sur 1200. Ces films sélectionnés sont répartis dans 11 sélections. 10 jeunes réalisateurs ont été sélectionnés par le ministère de la Culture et de la Francophonie pour une immersion au Fespaco.

Le pays invité d’honneur de cette 28ème édition est le Mali, un grand pays du cinéma africain.

Le FESPACO est une biennale qui se tient dans la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou. Les prix officiels et les prix spéciaux sont les deux catégories de récompenses des films en compétition. Les prix officiels sont l’Étalon d’or du Yennenga pour les fictions et documentaires.

(AIP)

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

L’Homme au cœur de la Côte d’Ivoire solidaire

Obsèques de DJ Arafat : Voici les dernières décisions prises par le comité d'organisation