La main de Dieu !





la-main-de-dieu


La main toute puissante et miséricordieuse du Seigneur a eu sa protection favorable sur notre pays, la Côte d’Ivoire. Des personnalités et non des moindres. Des hommes et femmes sûrs du président de la République,  S.E.M Alassane Ouattara, ont échappé à la mort. Un accident qui a failli toucher en plein cœur, le pouvoir Ouattara. Un hélico de l'armée de l'air transportant la ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères, Kandia Camara, la deuxième personnalité du Gouvernement ; le président de l'Assemblée nationale, Adama Bictogo et le ministre du Budget, s'est vu obligé d'opérer un atterrissage forcé dans la cité de Gohitafla. En provenance de la ville Mankono pour un hommage mérité des populations au président de la République. Quel gâchis ç'aurait été. Dieu n'en a point voulu. Après Gon et Hambak fallait-il encore infliger ce calice douloureux et amer au président Alassane Ouattara. Que non. A répondu le Seigneur.  Toutes les personnalités politiques sont sorties indemnes de cette épreuve.

"Vraiment Dieu existe et Dieu est merveilleux c'est pourquoi je suis aujourd'hui ici parmi vous". Dixit hier à la place Hambak d’Abobo, la ministre d’Etat Kandia Camara. Ce fut un instant d'émois populaires à l'annonce de cette nouvelle de l'appareil qui a atterri au forceps.

Nonobstant quelques esprits chagrins qui ont saisi l'occasion de cette situation malheureuse pour manifester leur aigreur à travers des posts jouissifs. Tendant à vouloir faire croire que cet incident technique de l'hélicoptère serait le fait d'une colère divine qui voudrait ainsi sanctionner ces autorités politiques qui seraient, selon ces mauvaises langues,  pourvoyeuses de toutes difficultés qu'aurait connues notre pays.

Propos tout simplement désobligeants de certains politiques de l'opposition ivoirienne. En manque d'un leadership solide pour conduire le bateau d'opposants,  leurs prières tournent vers le mal. Celui de voir les leaders charismatiques du pouvoir disparaître. En quête là d'un quelconque match nul que Dieu a refusé et rejeté en faisant sortir tous indemnes les leaders politiques présents dans l'hélicoptère le samedi 25 février 2023.

On peut faire la politique de la façon la plus saine sans souhaiter que les tenants du pouvoir périssent. C'est aussi ce que recommande  l'élégance politique. A force de nourrir des idées sadiques, ces «marchands de la mort» encagoulés pourraient connaitre ce qu’on appelle communément dans les lieux de culte « Retour à l’envoyeur».  

 

Sam Wakouboue

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Afrique de l'ouest : Après Ebola, un autre virus dangereux détecté en Guinée

Présidentielle en RD Congo : déclaré vainqueur, Félix Tshisekedi investi ce samedi, l’opposition appelle à manifester