26 militants du parti de Gbagbo écopent de deux ans de prison ferme





26-militants-du-parti-de-gbagbo-ecopent-de-deux-ans-de-prison-ferme


26 militants du Parti des peuples africains Côte d’Ivoire (PPA-CI, nouvelle formation de Gbagbo) sur 27 accusés ont été condamnés, ce jeudi 9 mars 2023, à deux ans de prison ferme pour « trouble à l’ordre public » par la tribunal correctionnel d’Abidjan. Quant à l’autre accusé, non militant du PPA-CI, il a été libéré, car reconnu non-coupable.

Ces militants du parti de Gbagbo ont été interpelés et placés en détention 24 février 2023 aux alentours du 10è cabinet du juge d’instruction alors qu’ils y étaient pour apporter leur soutien au secrétaire général du PPA-CI, Damana Pickass, convoqué par la juge d’instruction pour son implication présumée dans l’attaque du camp militaire du deuxième bataillon projetable, situé à Anokoua Kouté dans la nuit du 20 au 21 avril 2021 et ayant fait trois morts et un blessé par balle.

Pour la défense, « c’est une déception parce que tout au long de débats, les actes pour lesquels ils ont été poursuivis, rien n'a été établi», a réagi, Me Tapi Dacouri Sylvain, faisant remarquer que «toutes les personnes condamnées sont du PPA-CI. La seule personnes qui a été acquittée, c'est une personne qui ne s'est pas réclamée membre du PPA-CI», ajoutant que le conseil ferait appel de ce verdict.

Lors d’un meeting du PPA-CI, tenu 25 février 2023 à Yopougon, Damana Pickass avait appelé les dirigeants du pouvoir à ne pas instrumentaliser la justice contre leurs opposants.

Lambert KOUAME 

En lecture en ce moment

Dialogue politique : Après les partis politiques, Patrick Achi engage la société civile

Littérature/ ''A lire et à boire ‘’ célèbre ses deux ans ce samedi