Quartier Feh Kessé : La vidéo d'un chien s'attaquant à une enfant de 3 ans crée la psychose





quartier-feh-kesse-la-video-dun-chien-sattaquant-a-une-enfant-de-3-ans-cree-la-psychose


Une vidéo devenue virale et publiée sur les réseaux sociaux montre un chien de race bulldog, qui s’acharne sur une fillette de 3 ans pour la dévorer. La scène, insoutenable et interdite aux âmes sensibles, montre l'animal poursuivant la mère de la victime dans la rue, l'obligeant à lâcher l'enfant pour ensuite la mordre au cou. Les interventions des passants avec des bois et des chaises n'ont pu empêcher le canidé de tuer la fillette, selon des témoignages recueillis sur les vidéos faites à Kinshasa, au Congo, où se déroule la scène.

Ce spectacle horrible digne des films d'horreur, a automatiquement créé la psychose chez les habitants de la cité Athena 3 et 4, sise au quartier Feh Kessé. Eux qui, depuis des mois, sont confrontés à un voisin qui a en sa possession 7 chiens de race et qui pollue l'environnement avec les crottes et l'eau de bain des animaux. «Notre cité Athena 3 et 4 de Promogim sise à Bingerville Feh Kessé est confrontée à quelques cas de pollution engendrant des nuisances olfactives dont la plus évidente a été observée depuis un moment sans que son auteur se décide à y remédier. Il s’agit en effet d’un nouvel habitant de la rue Koffi N'Guessan ayant un chenil avec une demi dizaine de chiens dont les déchets polluent les espaces verts», écrivait le syndic de la rue Koffi N'Guessan de la cité Athena 3 et 4, à l'Agence nationale de gestion des déchets (ANAGED).

Une entreprise spécialisée dans le domaine de la propreté, de l’hygiène, de la sécurité et de l’environnement, a même constaté que : « L'air est vicié à l’extrême et expose les voies aériennes de personnes du voisinage à des problèmes sanitaires sérieux si rien n’est fait en urgence et les conséquences risquent de durer un temps si des mesures de dépollution sérieuses ne sont pas prises et si la pollution ne cesse pas».

Malgré ce constat assez clair, le propriétaire des chiens ne daigne pas déplacer sa meute. Les interventions des forces de l'ordre, sollicitées, n’ont rien changé. Pire, il n'ouvre sa porte à personne. À notre dernier passage sur les lieux, nous avons pu le constater par nous-mêmes. Le portail est resté désespérément fermé. Pendant ce temps, la police de la salubrité informe que l'affaire est sur la table du ministère de la Salubrité. La gendarmerie, quant à elle, fait savoir qu’une enquête a été ouverte et que le dossier sera transmis au parquet.

Le concerné, convoqué vendredi 10 mars 2023, à la direction des affaires juridiques du ministère de la Salubrité, ne s'est pas présenté au rendez-vous, selon nos sources. Avec cette vidéo, les résidents de cette cité voient au-delà de la menace sanitaire, un danger pour leurs enfants qui jouent dans le quartier. Qu'adviendra-t-il si l'un de ses chiens s'échappait et se retrouvait dans le quartier ? Les enfants sont-ils à l'abri d'une éventuelle attaque de ces animaux qui appartiendraient au fils d'un célèbre ex-journaliste de la RTI ?

En attendant que justice soit faite, les habitants de la rue Koffi N'Guessan s'en remettent à Dieu, priant pour que le pire ne se produise pas.

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Éducation nationale : le télé-enseignement pour les classes de 4e et de 1re dès ce lundi

JO Tokyo 2020 : Après le nul contre le Brésil, le ministre Danho Paulin offre 6,5 millions Fcfa aux Eléphants