1ère édition du FONSI Climat : Les enfants et les femmes engagés dans la lutte contre le changement climatique





1ere-edition-du-fonsi-climat-les-enfants-et-les-femmes-engages-dans-la-lutte-contre-le-changement-climatique

le ministre Jean-Luc Assi, entouré des élèves venus assister à la 1ère édition du Fonsi climat



La Chambre du commerce et de l’industrie d’Abidjan-Plateau a abrité du 30 mars au 1er avril 2023, la première édition du Forum national d’information, de sensibilisation et de formation sur les changements climatiques (Fonsi-climat).

Au cours de la cérémonie d’ouverture de cette activité qui avait pour thème «Education des enfants, des jeunes et engagement des femmes dans la lutte contre le changement climatique», le ministre de l'Environnement et du Développement durable, Jean-Luc Assi, a exhorté les populations ivoiriennes à mener des actions écocitoyennes en faveur de la préservation de l’environnement.

"Nos enfants constituent le socle de notre avenir. Il importe qu’ils soient bien au courant de ce qui se passe dans un monde en danger avec des changements incessants. Il leur faut disposer des outils clés pour s’adapter au changement climatique".

Il a promis le soutien de son ministère à cette initiative qui entend sensibiliser les populations dans les écoles, dans les associations de femmes et dans la communauté sur la lutte contre le changement climatique.

Avant lui, le commissaire général du Fonsi climat, Edi Boraud, a expliqué que cette édition vise à sensibiliser les populations, les communautés, les autorités, les femmes, les jeunes et les élèves sur l’importance de la lutte contre le changement climatique.

Pour lui, la lutte contre le changement climatique passe par une prise de conscience collective qui doit se traduire par le changement de comportement, tout en invitant l’État à mettre en place des cadres de référence et des sanctions incitatives.

Le colonel Nicolas qui représentait le ministre des Eaux et Forêts, Laurent Tchagba, a fait savoir que le couvert forestier de la Côte d’Ivoire est passé de 16 millions d'hectares à moins de 3 millions d’hectares. Il a donc demandé aux enfants, venus nombreux de différents établissements pour participer à cette manifestation, de devenir des « ambassadeurs de la forêt ivoirienne».

 Une bande dessinée tirée d’une histoire réelle sur les conséquences du changement climatique a été projetée à cette cérémonie.

Plusieurs projets dont celui de la collectivité verte, du village écologique et le projet établissement scolaire et universitaire vert, ont été annoncés lors de ce forum.

Différentes conférences avec des thèmes qui mettent en avant le rôle et la contribution des femmes, des jeunes et des enfants dans la construction écologique et la lutte contre le changement climatique, ont été prononcées par des personnes ressources.

Le dernier rapport du GIEC publié le 20 mars insiste sur le fait que la hausse de température globale s’est accentuée avec le niveau de réchauffement climatique de 1,5 ° C sera atteint d’ici 2030.

La Côte d’Ivoire a ratifié les conventions de génération de RIO 1992 sur le changement climatique, la biodiversité, et la lutte contre la désertification.

Solange ARALAMON

 

En lecture en ce moment

Didier Drogba présente son « projet sportif» à Danho Paulin

Décrispation : Ouattara accueille Laurent Gbagbo, bras ouverts au palais présidentiel