Service civique et insertion professionnelle : La présidente de l’Assemblée nationale française visite les pensionnaires de Bimbresso





service-civique-et-insertion-professionnelle-la-presidente-de-lassemblee-nationale-francaise-visite-les-pensionnaires-de-bimbresso

La présidente de l'Assemblée nationale française en compagnie des autorités ivoiriennes et d'un pensionnaire du centre de service civique de Bimbresso



Selon un communiqué dont pressecotedivoire.ci a reçu copie, la présidente de l'Assemblée nationale de France, Yaël Braun Pivet, en visite de travail et d’amitié en Côte d’Ivoire, s’est rendue, ce dimanche 2 avril 2023, à Songon (District d’Abidjan) au Centre de service civique de Bimbresso, en vue de s'imprégner des réalisations du projet Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) -Emploi des jeunes.

L’hôte des stagiaires volontaires du centre s’est dit «impressionnée par ce qu’elle a vu et entendu à Bimbresso». Pour Mme Pivet, «Ce centre est un espoir pour la jeunesse qui constitue l'avenir de ce pays. Vous avez raison de croire en vous. La nation a besoin de personnes bien formées et disciplinées. Nous comptons sur vous et vous pouvez compter sur le soutien résolu de la France», a-t-elle dit lors de cette visite à laquelle a pris part le président de l’Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, Adama Bictogo.

 Au nom du ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service civique, tutelle du projet, le ministre de la Communication et de l’Économie numérique, Amadou Coulibaly, a rappelé que «le C2D a permis de construire le centre de Bimbresso, de réhabiliter le centre de Bouaké et de prendre en charge la formation et l’insertion de 650 jeunes dans lesdits centres pour un coût total de 3, 016 milliards de FCFA», indique le document.

«Un appui est à nouveau apporté au gouvernement ivoirien à travers le C2D 3, pour une enveloppe de plus de 13 milliards FCFA destinée au renforcement du service civique et visant, entre autres, la formation de 8 000 jeunes au Service civique d’action pour le développement», a expliqué Amadou Coulibaly.

 Selon la note, le directeur général de l'Office du Service civique national (OSCN), Touré Mamadou, a rappelé que c’est en 2018 que la première cohorte de 250 jeunes a fait son entrée officielle dans le centre de Bimbresso. À l’en croire, 1 726 jeunes ont été traités dans les trois centres (Bimbresso, Bouaké et Guinguéréni à Boundiali) en trois ans et désormais, ce seront 14 000 jeunes qui seront traités par an.

 Le service civique est un cadre de resocialisation et d’apprentissage des jeunes vulnérables à un métier, à travers un dispositif de formation professionnelle qualifiante dans des centres qui y sont dédiés.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Adjoumani Kobénan réagit aux propos de Simone Gbagbo: « Comment, ose-t-elle réclamer et exiger la libération de tous les militaires ?»

Côte d’Ivoire/ Mode : Ephrem Youkpo lance "Les rois du Ciseau"