Secteur de la téléphonie mobile et Internet : tous les opérateurs baissent leurs tarifs sauf …





secteur-de-la-telephonie-mobile-et-internet-tous-les-operateurs-baissent-leurs-tarifs-sauf


Par courrier, l’Autorité de régulation du secteur des télécommunications de Côte d'Ivoire (ARTCI) a enjoint les opérateurs de téléphonie mobile et Internet de revenir aux prix appliqués avant le 6 avril 2023, date à laquelle le prix du mégaoctet de datas a connu une hausse. Tous les opérateurs se sont alignés à cette décision du régulateur. Les consommateurs ont pu le constater. L’un des opérateurs, Moov Africa Côte d'Ivoire, a même produit un communiqué pour l'annoncer.

 

« … Les nouveaux volumes des forfaits internet appliqués depuis le jeudi 6 avril 2023 sont retirés et remplacés par les anciens volumes, et ce, à partir du mardi 11 avril 2023 », peut-on lire dans le communiqué. Qui révèle que « la disposition relative à la conservation des avantages acquis par le consommateur en dehors de la durée de validité des souscriptions pour une période allant jusqu'à 30 jours, reste toujours en vigueur ».

 

On pourrait dire que tout est bien qui finit bien. Sauf que, au moment où nous publions cet article, Orange Côte d'Ivoire ne s'est toujours pas aligné à la décision de l'ARTCILes consommateurs qui l'ont constaté, s'en plaignent. Aucun communiqué non plus de la part de cet opérateur n'a été fait pour informer la population qui, elle, prend ce silence comme un mépris. 

 

« Orange sait sur quoi il compte pour défier les autorités ivoiriennes », a lancé un internaute. Quand un autre rétorque : « Les gens ne considèrent pas le peuple en Côte d'Ivoire ! Jusqu'à Orange CI même reste serein devant tout un peuple ». Un autre se montre plus virulent. «Orange Côte d'Ivoire le véritable régulateur ? Je trouve tout de même un peu arrogante l'attitude d'Orange Côte d'Ivoire. Arrogante d'abord vis-à-vis des consommateurs et arrogante vis-à-vis de l'ARTCI. Mais son attitude n'est pas qu'arrogante vis-à-vis de.l'ARTCI. Elle est irrespectueuse et défiante», a-t-il accusé. Avant de s'interroger : « Comment comprendre que le régulateur (s'il est le véritable régulateur) demande que tous reviennent aux anciennes tarifications à partir de minuit et que seul Orange Côte d'Ivoire ne respecte pas cette directive pourtant appuyée par le ministre, hier ? Devons-nous comprendre par cette attitude, qu'Orange Côte d'Ivoire est au-dessus des lois et des autorités de notre pays ? ».

Le 6 avril 2023, les opérateurs de téléphonie mobile et Internet ont décidé de diminuer le volume internet et par voie de conséquence d’augmenter les tarifs des données mobiles. Dans un communiqué, l'ARTCI a demandé aux opérateurs de revenir à la décision antérieure pour un vice de forme. Leur donnant 24 heures pour certains et trois semaines pour d’autres pour pouvoir revenir à la situation antérieure.

 

Le ministre de la Communication et de l’Économie numérique, Amadou Coulibaly, a annoncé, le lundi 10 avril 2023, sur le plateau du journal télévisé de 20 h de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI 1), la suspension de la hausse des coûts des données mobiles affichées. Malgré cela, l'un des opérateurs mobiles ne s'est toujours pas exécuté.

 

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Secteur du transport : Vers la fin du phénomène des gnambros ?

Côte d’Ivoire/ Le ministre Jean-Claude Kouassi lance les activités de la brigade de répression des infractions au code minier