16è session de l’ANP Academy : les panélistes exhortent les journalistes à une utilisation efficiente des réseaux sociaux





16e-session-de-lanp-academy-les-panelistes-exhortent-les-journalistes-a-une-utilisation-efficiente-des-reseaux-sociaux


Les deux panélistes de la 16ème session de l’ANP Academy initiée par l’Autorité de régulation du secteur de la presse, qui a eu lieu, ce jeudi 13 avril 2023, au siège de cette institution, ont exhorté les journalistes à une utilisation efficiente des réseaux sociaux pour en faire des atouts. 

 

Sermé Lassina, président du Réseau des professionnels de la presse en ligne de Côte d’Ivoire (REPPRELCI), et Hubert-Armand Assin, expert en management des médias et en communication institutionnelle, développant le thème « Journalistes : comment tirer profit des réseaux sociaux », ont d’abord reconnu que le Meta, Twitter, Instagram, etc., sont une opportunité pour la presse.

Sermé Lassina, dans son intervention, a révélé les risques qu’il y a à utiliser les réseaux sociaux comme des sources d’informations. Il a cité notamment les cyber-intimidations, l’usurpation d’identité, l’atteinte à la vie privée et la diffusion de fausses informations. Faisant savoir que, pendant la crise de la pandémie du COVID-19, 30 % des fausses informations qui circulaient sur les réseaux sociaux étaient du fait des journalistes. Selon lui, il y a donc une conduite à tenir pour le traitement professionnel de l’information, gage de crédibilité. Il s’agit, à l’en croire, de l’identification des sources, de l’organisation structurée du matériel et de la documentation précise des citations.

 

Cela dit, il a reconnu que les réseaux sociaux peuvent être utilisés pour se donner de la visibilité. Notamment avec le partage des contenus, l’interactivité avec le public, les lecteurs et la promotion de l’expertise et de la monétisation. Il a conclu pour dire : « Les réseaux sociaux constituent une véritable opportunité pour les journalistes à condition qu’ils sachent les utiliser ».

 

Avant lui, Hubert-Armand Assin a reconnu, comme son prédécesseur, que les réseaux sociaux peuvent permettre d’accroître la visibilité, de développer l’audience et de promouvoir du contenu. « La différence entre un journaliste professionnel et un citoyen lambda va résider dans la rigueur, le sérieux », a-t-il précisé. Recommandant aux journalistes de ne publier que des informations sourcées, vérifiées et vérifiables, de faire attention aux informations répandues sur la toile « pour ne pas être des générateurs de fake news ».

 

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Affaire "Effondrement d’un immeuble en construction à la Riviera" : Ce que la loi réserve au propriétaire

Présidence de l’Assemblée nationale : N’Zi Eliane satisfaite du "triomphe de la démocratie"