Les Etats-Unis seraient incapables de venir en aide à Taïwan en cas de guerre avec la Chine, d'après ce think tank





les-etats-unis-seraient-incapables-de-venir-en-aide-a-taiwan-en-cas-de-guerre-avec-la-chine-dapres-ce-think-tank


Selon un think tank américain, en cas d'invasion chinoise, l'US Navy serait incapable d’approvisionner Taïwan en équipements militaires. Pire encore, la marine américaine se ferait décimer par les missiles chinois.

Par Thomas Romanacce

Armer Taïwan jusqu’aux dents. C’est le cri poussé par la commission parlementaire américaine sur le parti communiste chinois qui a simulé une invasion de Taipei avec l’aide du think tank Center for a New American Security. Lors de cette simulation militaire, les forces américaines n’ont pas réussi à approvisionner l’État insulaire en armes et autres équipements humanitaires. La conclusion de cet exercice : en cas de conflit, l'armée de l’air taïwanaise se ferait anéantir en à peine quelques minutes. L’US Navy et l’US Air Force ne seront même pas en mesure d’aider l’île car les missiles chinois détruiront tous les navires et avions qui s'approchent trop près du champ de bataille.

Pire encore, les bases américaines situées dans l’océan Pacifique seraient attaquées et pourraient même être détruites. Même les porte-avions de l’US Navy ne seraient pas suffisants pour remporter la victoire. Même si Pékin possède seulement deux porte-aéronefs en 2021, elle a tout de même l'énorme avantage du nombre et de la logistique. En effet, les bases de l’armée chinoise sont situées à seulement 200 kilomètres des côtes de Taïwan. La République populaire peut donc déployer facilement plus d’avions que les États-Unis dans le ciel de Taïwan. De plus, des missiles hypersoniques capables de couler les porte-avions américains dans un rayon de 1.000 kilomètres pourraient également empêcher l’arrivée rapide des avions de chasse de l’US Air Force pour défendre Taipei.

Enfin, selon Center for a New American Security, le conflit laisserait les marchés financiers mondiaux dans “une ruine totale”. Pour la commission parlementaire américaine sur le parti communiste chinois, il faut donc armer Taïwan avec des missiles à longue portée pour dissuader le gouvernement de Xi Jinping de lancer une invasion. "Le jeu de guerre d'hier a souligné la nécessité de prendre des mesures en avance pour empêcher l’agression de la Chine et d'armer Taïwan jusqu'aux dents avant le début de toute crise", a déclaré Mike Gallagher, un Républicain du Wisconsin qui préside la commission.

“Compte tenu du problème de réapprovisionnement, Washington doit accélérer les livraisons des 18 milliards d’euros d'armement américain que Taïwan a commandés”, a encore soutenu Mike Gallagher. Le politicien a également appelé à la multiplication des exercices d'entraînement conjoints avec l’île autonome, au renforcement des installations militaires américaines dans la région Pacifique et à l'augmentation de la production de missiles.

Un autre groupe de réflexion, le Center for Strategic and International Studies, est un peu plus “optimiste”. Selon ce think tank, en cas de guerre avec la Chine, les États-Unis et le Japon sortiraient vainqueurs. Cependant ils perdraient des dizaines de navires de guerre, des centaines d'avions et des milliers de soldats. Taïwan serait laissée en ruines, tandis que Pékin perdrait des centaines de navires et d'avions, ainsi que des dizaines de milliers de soldats.

 Source : capital.fr

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Publi-reportage/ La Fondation CMA CGM s’engage auprès de l’Académie régionale des sciences et techniques de la Mer (ARSTM) en Côte d'Ivoire

Reversement des cautions des loyers à la CDC-CI : Les propriétaires de maisons n’en veulent pas