45 Ivoiriens en provenance du Soudan regagnent la Côte d’Ivoire





45-ivoiriens-en-provenance-du-soudan-regagnent-la-cote-divoire


Quelque 45 Ivoiriens sur 47 recensés au Soudan en proie à une guerre entre deux fractions ont regagné la Côte d’Ivoire, leur pays d’origine, ce vendredi 5 mai 2023. Ils ont été accueillis à leur descente d’avion, autour de 14 h (GMT) par la ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Diaspora, Kandia Camara, qui s’est réjouie de les voir tous en bonne santé.

« Aujourd’hui, nous accueillons 45 de nos compatriotes, accompagnés par SEM l’ambassadeur, qui nous arrivent du Soudan en passant par le Caire », a déclaré la ministre, précisant que ce sont 47 Ivoiriens qui ont été rapatriés de Khartoum au Caire, se désolant que deux d’entre les 47 ne soient pas du vol de ce jour.

« Fort heureusement, ils sont tous bien arrivés, nous les avons vus, ils sont en bonne santé et la bonne nouvelle, c’est que jusqu’aujourd’hui, malgré la situation très difficile au Soudan, nous n’avons aucune victime ivoirienne », s’est exclamé la ministre, ajoutant en outre que tous les Ivoiriens vivant au Soudan sont encore sains et saufs aussi bien pour ceux qui viennent d’arriver que pour ceux qui, pour le moment, n’ont pas décidé de rentrer.

Elle a, à cet égard, exprimé sa gratitude au président de la République Alassane Ouattara et au Premier ministre Patrick Achi qui, selon elle, ne ménagent aucun effort pour que les Ivoiriens qui seraient en grande difficulté à la suite d’événements tragiques ou catastrophiques, puissent regagner la mère patrie.

Elle en veut pour preuve, le rapatriement volontaire d’Ivoiriens en provenance de la Tunisie, du Niger, de l’Ukraine et de la Turquie. « Le président de la République sera toujours aux côtés des Ivoiriens en difficulté aussi bien en Côte d’Ivoire qu’à l’extérieur », a assuré Kandia Camara.

S’agissant de leur accueil et de leur insertion socio-professionnelle, la ministre a fait savoir que le dispositif reste le même que pour leurs compatriotes les ayant précédés. Après l’aéroport, ils iront à l’Institut national de la Jeunesse et des Sports (INJS) où ils séjourneront pendant trois jours avant de regagner leurs familles respectives.

Après l’INJS, il leur est conseillé de s’orienter vers les agences emploi-jeunes dans les différentes communes où la priorité leur est accordée.

La grande majorité des rapatriés étant des jeunes, Mme la ministre a assuré qu’ils seront pris en compte par tous les différents programmes mis en place pour la jeunesse ivoirienne.

Elle a par la même occasion lancé un appel à tous ceux qui sont arrivés afin qu’ils s’orientent vers les agences emploi-jeunes parce que, selon elle, il y a tout un dispositif qui est mis en place pour eux. En fonction de leur profil, on saura les orienter pour que de retour dans leur pays, ils puissent bénéficier des différents programmes mis en place pour la jeunesse ivoirienne.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

À peine élu à la tête de la FESCI : Voici les premiers mots de Saint-Clair Allah

Interpellation et détention de proches de Soro : Voilà où les avocats de Soro ont décidé de porter l'affaire