La croix bleue forme parents et éducateurs sur les addictions





Croix bleue,Formation,Addictions


Le contexte social de la Côte d’Ivoire, marqué par les effets perdurant de la situation post-crises et la recrudescence de nouvelles drogues augmente le risque d’une rencontre entre les jeunesses, scolaires notamment et les drogues de toutes sortes. Cette menace est amplifiée par l’inexpérience et l’âge des jeunes (élèves, préados et ados) mais surtout par une sorte de ‘’marketing’’ de plus en plus agressif des dealers  (promoteurs et autres distributeurs de drogues) qui n’hésitent plus à rôder autour des cités et écoles pour proposer gratuitement leurs ‘’produits’’ dans le but initial d’appâter puis de fidéliser leurs potentiels futurs ‘’clients’’, ou même à infiltrer les réseaux d’amis des élèves.
La formation (sensibilisation, éducation…) restant le meilleur moyen pour prévenir l’expérimentation et l’usage de ces substances psychoactives chez jeunes, le Service Social de la Croix Bleue anticipe sur le fléau et engage des ressources informatives nécessaires à l’équipement des adultes pour un meilleur suivi des jeunes en général et des élèves en particulier avec leur entourage relationnel.
C’est dans ce cadre qu’il élabore et exécute une série de formations dont l’acte 2 a eu lieu ce Samedi 06 avril 2019, de 08h00 à 16h00 dans l’enceinte même du Centre d’Accueil. Ce programme est animé par un Conseiller Formateur en Toxicomanie, M. TUO Daniel, Assistant social, psychologue, Inspecteur d’Education Spécialisée et Responsable du Service social et Projets à la Croix Bleue.
La formation était conçue pour une cible variée d’adultes qui ont été effectivement reçu ce samedi matin : Parents, éducateurs, étudiants en sciences sociales et humaines, enseignants-chercheurs, médecins et agents de santé, travailleurs sociaux, responsables d’Ecoles, responsables d’ONG à charge d’enfants ou de jeunes, leaders religieux, animateurs communautaires, etc. 
La cérémonie d’ouverture s’est résumée à une brève intervention d’encouragement du Président National de la Croix Bleue, M. GBANTA Laurent, puis la parole est revenue au formateur pour animer les trois modules prévus à l’agenda.
Le premier module devait permettre aux participants d’identifier les principales drogues et substances psychoactives. Des généralités et le contexte des addictions ont été exposés en guise de préliminaires avant que les drogues de tous types ne soient décrites à l’image par le formateur : les alcools, les tabacs, le cannabis, l’héroïne, la cocaïne, les hallucinogènes naturels, les poppers et inhalants, les mélanges à base de codéine (opiacées), les drogues du viol, les boissons énergisantes, les médicaments (Benzo, hypnotiques), etc. Une attention particulière était portée aux nouvelles drogues utilisées dans les écoles et les nouveaux modes d’usage ainsi que les facteurs contribuant à pousser les jeunes vers l’expérimentation des drogues. Les risques des drogues dites mineures (café, thé, cola, feuilles de coca et de qat, etc.) ont également été présentés dans le cadre de ce premier module.
Le second module avait pour objectif de donner des orientations et stratégies pratiques pour réagir face aux dépendances. Au programme : comment reconnaitre cliniquement (sans test) l’usage des drogues chez les adolescents ? Quelles relations avec les enfants, les ados et les jeunes usagers de drogues ? Quelles sont les meilleures pratiques d’une éducation préventive et  les principes pour une communication efficace ? Comment identifier les signes de la cyberdépendance, quels sont les risques etc. que faire pour la prévenir ? De vifs débats ont été enregistrés entre les participants au cours de ce deuxième module de la matinée.
Le dernier module a eu lieu après un repas offert et s’est articulé autour de la prévention de l’usage des drogues. Les participants ont exploré à travers des analyses et des échanges libres les politiques de drogues et d’alcool en Côte d’Ivoire. Le formateur a ensuite présenté un enseignement sur les bases de la Prise en Charge de la Toxicomanie, la prévention des drogues chez les jeunes (vulnérables) et a terminé par la prévention des drogues en milieu scolaire. Il a instruit les participants sur les objectifs, les facteurs d’efficacité des programmes et l’enseignement des Compétences de Vie Courante (CVC) chez les élèves. Cet important module a permis de faire comprendre deux stratégies complémentaires de la lutte globale contre les stupéfiants : la Réduction de l’offre et la Réduction de la demande de drogues.
Le formateur a encouragé les participants à restituer cette formation et même à la réorganiser dans les villes et services respectifs. La soixantaine de participants a terminé cette formation par une photo de famille avec les Attestations de participation délivrées par le Président National de la Croix Bleue.

La prochaine formation thématique de la Croix Bleue se tiendra au début du mois de septembre pour préparer une rentrée scolaire 2019-2020 sans drogue.

Source: Croix Bleue

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Didier Drogba nommé vice-président d’une importante organisation

Fête des mères et des pères : Les journalistes et communicateurs catholiques comblés