7è congrès africain des comptables : Achi appelle les experts-comptables à se poser comme des guides d’une Afrique qui gagne





7e-congres-africain-des-comptables-achi-appelle-les-experts-comptables-a-se-poser-comme-des-guides-dune-afrique-qui-gagne


Le Premier ministre ivoirien Patrick Achi, présidant l’ouverture du 7ème congrès africain des comptables ce lundi 15 mai 2023 à Abidjan, a relevé le rôle important que ces "gardiens des finances" jouent dans la transformation des économies africaines et les a appelés à se poser comme des guides pour une Afrique qui entreprend, se développe et gagne.

La « transformation structurelle de notre économie et plus globalement celle des économies africaines doit s’accompagner d’une montée en charge de compétence et d’une prise de responsabilité, et je le dis, d’une conscientisation accrue de toutes les parties prenantes. Dans cette optique, les experts-comptables ont évidemment un rôle fondamental à jouer », a relevé le chef du gouvernement ivoirien.

Allant plus loin, Patrick Achi appelle les experts-comptables à aller plus loin dans les années à venir en se posant comme « des vigies et les guides d’une Afrique qui entreprend, qui se développe et qui gagne. D’une Afrique qui voit grand, qui conquiert des marchés, qui produit des richesses et qui les redistribue à ses populations ». Pour le Premier ministre, les experts-comptables peuvent compter sur la Zone de libre-échange continentale qui ouvre des perspectives de développement insoupçonnées pour les économies et les populations africaines.

Insistant sur le rôle important de leur profession, Patrick Achi fait savoir qu’ « aujourd’hui et plus encore demain, l’expert-comptable est l’un des pivots qui joue un rôle de contrôle et de conseil pour le développement des entreprises et de l’économie », ajoutant en outre que « l’expert-comptable n’est plus seulement l’homme – ou la femme ! – des additions, des bilans et autres opérations, il doit être l’homme – ou la femme ! – qui porte une vision, qui oriente les décisions pour faire avancer les entreprises et les économies de nos pays.

« Le présent Congrès constitue en n’en point douter un cadre approprié de réflexion et d’échanges fructueux sur les expériences croisées des pratiques des pays anglophones, lusophones et francophones, en vue de proposer des outils et stratégies pour la transformation structurelle de nos économies », a-t-il conclu.

Le ministre ivoirien de l’Économie et des Finances, tutelle de l’Ordre des Experts-comptables, Adama Coulibaly, s’est réjoui de voir la Côte d’Ivoire accueillir la 7è édition de l’ACOA, une première en Afrique francophone, hors Maghreb.

L’objectif, selon lui, « est de tirer le maximum de leurs expertises diverses et variées, et surtout de la force que constitue leur pluridisciplinarité ».

Le Congrès Africain des Comptables (ACOA) est un événement majeur de la Fédération Panafricaine des Comptables (PAFA). Il est organisé tous les deux ans par un membre de la PAFA et rassemble diverses parties prenantes intéressées par le développement de l’Afrique pour examiner des sujets pertinents relatifs au rôle des professionnels de la finance et de la comptabilité dans la montée en puissance de l’Afrique.

Ces assises seront meublées par des conférences et panels thématiques, un dîner gala et des prix et Awards sur la profession comptable.

Ouvert ce lundi 15 mai 2023, ce congrès devrait fermer ses portes le 18 mai 2023, note-t-on.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Métiers du numérique et du digital : plus de 700 jeunes d’Abengourou, Bouaké et Yamoussoukro formés

Le Brésil rejette l'offre du G7 pour lutter contre les incendies en Amazonie