Après une vague de mise en garde sur l’utilisation de la Bétadine jaune : voici la réaction de coach Hamond Chic





apres-une-vague-de-mise-en-garde-sur-lutilisation-de-la-betadine-jaune-voici-la-reaction-de-coach-hamond-chic

Coach Hamond Chic est sous les projecteurs après son direct sur la Bétadine jaune



Dans une publication partagée sur sa page Facebook, le mardi 23 mai 2023, la coach Hamond Chic a appelé ses fans qui ont suivi son direct et qui se sont déjà procurés des stocks de Bétadine jaune à les jeter.

« Svp mes caviars, jetez votre Bétadine à la poubelle si vous voulez et on passe à autre chose, je ne veux pas permettre aux crabes de mettre leur bouche pourrie sur moi. Merci de votre compréhension », a-t-elle-écrit.

Cette marche-arrière pourrait s’expliquer par de nombreuses mises en garde notamment celle d’une sage-femme. « Tu dis, tu es coach matrimonial, tu as mélangé les foyers des gens ici, on a rien dit. Tu dis non tu es coach en développement personnel. Que les femmes doivent laisser les « yougos » pour prendre les fructueux. On a laissé les yougos pour prendre les fructueux (…). Maintenant, je ne sais pas si tu es devenue sage-femme ou gynécologue, tu prescris maintenant les médicaments. Qu’est-ce que c’est ? Ça suffit (…) », a répondu la sage-femme sur une page Facebook.

En dehors de celle-ci, le ministère de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, a déconseillé l’utilisation de cet antiseptique pour la toilette intime. La Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) est aussi montée au créneau pour exiger à l’influenceuse de lancer un message de rectification et de présenter des excuses publiques, «sans délai ».

Se croyant sans doute intouchable et au-dessus de toutes ces institutions de la République, elle s'est contentée de faire un texte lapidaire qui ne rectifie rien et qui ne contient aucun mot d'excuses comme l'exigeait l'autorité nationale de régulation de l'audio-visuelle. Un bras de fer qu'elle ne devrait pas gagner.

 D.B

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire / Crise dans le secteur éducation - formation : La FESCI entre dans la danse

Affaire "anniversaire d'Emma Lohouès" : la police se prononce