Le gouvernement appelle à agir en synergie pour donner espoir aux personnes atteintes de drépanocytose





le-gouvernement-appelle-a-agir-en-synergie-pour-donner-espoir-aux-personnes-atteintes-de-drepanocytose


Le gouvernement ivoirien, par le truchement du ministère de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, a appelé les populations à agir en synergie pour donner l’espoir et le soutire aux personnes atteintes de drépanocytose à travers diverses actions.

« Nous nous joignons à l’OMS pour appeler toutes les populations de Côte d’Ivoire à décupler d’efforts afin de terrasser cette maladie qui fait tant souffrir les malades et leurs familles », a lancé la représentante du ministre en charge de la santé, Pr Coulibaly Soltier, directeur de cabinet adjoint chargé de mise en œuvre de la Couverture maladie universelle (CMU).

S’exprimant, lundi 19 juin 2023, lors de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre la drépanocytose à Abidjan-Plateau, Coulibaly a souligné que 12% de la population en Côte d’Ivoire sont porteurs de l’hémoglobine S, faisant de la drépanocytose, un véritable problème de santé publique. Soit 14 000 malades selon les services d’hématologie du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Yopougon délocalisés à Cocody.

Il a également annoncé que le gouvernement ivoirien a pris un texte de loi pour rendre obligatoire le dépistage de l’hémoglobine S afin d’assurer la qualité de la prise en charge de la drépanocytose.

Le représentant de l’OMS, Dr Zombre Sosthène, a indiqué que cette journée de lutte contre la drépanocytose a été initiée en vue d’informer et de sensibiliser le grand public sur cette pathologie et ses conséquences sur la vie des populations afin de mobiliser la communauté toute entière à soutenir les familles et les enfants drépanocytaires.

 » Ensemble nous sommes plus forts contre la drépanocytose » est le thème de cette journée qui a été célébrée en Côte d’Ivoire au cours d’une cérémonie d’hommage aux malades organisée par le Programme national de lutte contre les maladies métaboliques et de prévention des maladies non transmissibles (PNLMM/PMNT) .

Le directeur coordonnateur du PNLMM/PMNT, Pr Adouéni Katché Valerie, a rappelé les objectifs de la célébration de cette journée visant à informer les populations  sur le facteur de risque de la drépanocytose aux populations ainsi que les moyens de prévention de cette affection, à sensibiliser en vue de renforcer les connaissances de la jeunesse sur la maladie et à promouvoir le dépistage de la drépanocytose par l’utilisation de test rapide de dépistage.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Autotest de dépistage du VIH-SIDA : La Côte d’Ivoire s’engage à continuer la stratégie malgré la fin du projet Atlas

GPS et Soro, le refus d’une mort programmée