Le Médiateur de la République lance une campagne pour des élections apaisées





le-mediateur-de-la-republique-lance-une-campagne-pour-des-elections-apaisees


Le Médiateur de la République, Adama Toungara, a lancé jeudi 22 juin 2023 à Yamoussoukro, une campagne nationale pour des élections locales apaisées, en prélude aux élections locales du 2 septembre.

Dès le mois de juillet jusqu’à août, les délégations régionales de l’institution rencontreront les populations à l’effet de les sensibiliser sur la nécessité d’apaiser les joutes électorales et de préserver la paix et la stabilité en Côte d’Ivoire.

Le Médiateur de la République a annoncé qu’au terme  de ces missions, « les acteurs politiques invités seront amenés à signer une charte d’engagement à la paix avant, pendant et après la période électorale ».

De façon plus précise, Adama Toungara a ajouté qu’en collaboration avec les comités de veille, l’institution Le Médiateur de la République se rapprochera des populations afin « d’organiser des réunions publiques de sensibilisation destinées aux autorités traditionnelles, religieuses, aux leaders politiques, aux femmes, aux jeunes notamment et à la société civile».

Adama Toungara espère, par ailleurs, que ces missions vont renforcer la visibilité de l’institution auprès des populations.

Les électeurs ivoiriens sont invités aux urnes le 2 septembre pour renouveler les conseils régionaux et municipaux. Mais des questions liées à la fiabilité de la liste électorale, au découpage électoral et au retrait de certaines personnalités de la liste suscitent des inquiétudes.

« Nous avons pris des dispositions parce que le Médiateur veut pratiquer une politique proactive, parce que ce n’est pas la peine d’aller après quand les gens se seront battus », a soutenu M. Toungara.

« Nous on préfère aller avant et nous traitons les problèmes à la racine. On ne veut pas surfer sur les problèmes de dissensions, de division. Nous espérons que le système que nous venons de mettre en place permettra à la Côte d’Ivoire de connaitre des élections municipales et régionales apaisées et sans violence », a-t-il ajouté.

Le médiateur délégué des régions du Gôh, du Loh Djiboua et de la Nawa, Guéhi Brissi Lucas, au nom de ses pairs, a réceptionné de façon symbolique sa feuille de route et promis d’obtenir de bons résultats au terme des missions.

(AIP)

En lecture en ce moment

Libération des 49 soldats ivoiriens au Mali : Gbagbo propose ses services, la réponse du gouvernement

Pk 17-route de Dabou : la montée des eaux coupe la voie en deux