La CEI rejette le recours de réintégration de Laurent Gbagbo sur la liste électorale





la-cei-rejette-le-recours-de-reintegration-de-laurent-gbagbo-sur-la-liste-electorale


La Commission électorale indépendante a procédé ce jeudi 29 juin 2023 à l’affichage dans les commissions locales de ses conclusions relatives aux différentes réclamations.

Après s’être rendue ce même jour à la Commission électorale locale de Cocody Angré Star 8 où l’ancien président Laurent Gbagbo, exclu de la liste électorale, s’était rendu le 8 juin 2023 pour déposer une réclamation en vue de sa réinscription sur la liste électorale, la direction du Parti des peuples africains Côte d’Ivoire (PPA-CI) dit avoir constaté que la requête du président de leur parti a été rejetée.

« Après consultation de la liste affichée, la direction du PPA-CI tient à informer officiellement l’opinion nationale et internationale, les militants et sympathisants que la réclamation de Son excellence Laurent Gbagbo, président du PPA-CI a été rejetée malgré les voies de recours et les arguments légaux développés », informe une note signée par le porte-parole du parti, Justin Katinan Koné.   

Lors d’une conférence de presse tenue mardi 27 juin 2023, Justin Koné Katinan avait accusé Sourou Koné, 1er vice-président de la CEI, et superviseur de la circonscription électorale du Cocody dont relève le Président Laurent Gbagbo, d’avoir pris sur lui en dehors de tout débat au sein de la Commission Centrale, de rejeter la réclamation formulée par Laurent Gbagbo.

En réponse, le porte-parole de l’organe en charge des élections, Emile Ebrottié, avait fait savoir que la validation des décisions prises en commissions locales prend fin le 28 juin et que la Commission centrale ne s’était pas encore réunie pour rejeter tel ou tel recours, ajoutant qu’il n’était pas factuellement vrai de dire que M. Koné a pris sur lui, de façon unilatérale, de rejeter le recours de Laurent Gbagbo en dehors de tout débat.

Malgré ce rejet, la note rassure que Laurent Gbagbo n’est point affecté par cette situation et entend se battre jusqu’au bout pour le rétablissement de son honneur et sa dignité. Laurent Gbagbo, toujours selon le document, « considère cette non-inscription comme une manœuvre politicienne visant à l’écarter de la vie politique, et ce, dans le but de diminuer les ardeurs et la mobilisation des militants ».

Il a, à cet effet, appelé à la « mobilisation de tous pour faire triompher par leur voie, les causes de la justice et de la démocratie dans notre pays ».

La justice ivoirienne a condamné Laurent Gbagbo à 20 ans de prison pour « braquage de la BCEAO » en 2011. Suite à cette condamnation que le clan Gbagbo juge illégale, son nom a été retiré de la liste électorale.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Saison des pluies : la Sodexam annonce une alerte orange le vendredi 21 juin 2024

Appelé à être candidat du RHDP : Ouattara réserve sa réponse très “prochainement”