Services et administrations publiques : un mémorandum signé pour accélérer la transformation digitale





services-et-administrations-publiques-un-memorandum-signe-pour-accelerer-la-transformation-digitale


La ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’administration, Anne Désiré Ouloto, et son collègue de la Communication et de l'Économie numérique, Amadou Coulibaly, ont signé avec les sociétés Snedai et Sah Analytics International, mardi 18 juillet 2023, au Plateau, un mémorandum d’entente. Cet acte s’inscrit dans le cadre de la politique de de transformation digitale des services publics et de la modernisation de l’administration publique.

Cet accord paraphé entre les quatre parties, prévoit de consolider leur coopération en matière de sécurisation des données personnelles et de favoriser la numérisation des procédures de l’administration publique, telles que la signature électronique et bien d’autres procédures.

Intervenant à cette occasion, la ministre Anne Désiré Ouloto a affirmé que cette signature instaurera le partage d’expérience dans le domaine du numérique entre les deux ministères et favorisera l’accélération des services numériques accessibles aux usagers clients.

« Vous savez qu’il y a de cela plusieurs mois que le ministère de la Fonction publique, à travers la direction générale de la transformation du service public, recevait le comité national de digitalisation en vue d’une meilleure collaboration dans le cadre de la mise en œuvre des initiatives de digitalisation et transformation de notre administration avec le ministre de l’Économie numérique. Nous avons eu des séances de travail. Aujourd’hui, nous nous retrouvons à nouveau pour concrétiser, mutualiser nos initiatives de digitalisation et de transformation en faveur de nos ambitions d’avoir une administration plus performante, efficace et moderne », a déclaré Anne-Désirée Ouloto.

Poursuivant, elle a indiqué que de tels protocoles et mémorandums d’entente s’assignent pour but de réglementer certains aspects spécifiques, tel que réduire le taux d’absentéisme, le cout du transport du service client etc.

Pour le ministre de la Communication et de l'Économie numérique, Amadou Coulibaly, ce projet s’inscrit dans le cadre de la digitalisation de l’Administration publique initiée par le gouvernement à travers le Comité national de digitalisation (CNDIGIT), qui vise principalement à atteindre une administration zéro papier à l’horizon 2030.

 « Ces partenariats reflètent l’engagement du gouvernement à exploiter pleinement le potentiel de la technologie numérique. Afin d’améliorer les services publics et répondre aux besoins de nos concitoyens de façon plus efficace et surtout plus transparente », a-t-il fait savoir.

Pour les représentants des entreprises signataires, l’acte qui est posé aujourd’hui portera des fruits et dynamisera le secteur public. Ils se sont engagés à respecter les clauses du mémorandum afin que tout le monde en sorte bénéficiaire.

D.B

En lecture en ce moment

Tournoi qualificatif CAN U20 : les Eléphanteaux affrontent le Mena du Niger ce samedi

Nouvelle saisie de 7 tonnes de drogue à Abidjan : Un suspect interpellé