Sénégal : le gouvernement dissout le PASTEF d’Ousmane Sonko





senegal-le-gouvernement-dissout-le-pastef-dousmane-sonko


Par le décret N° 2023-1407 du 31 juillet 2023, le parti politique Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF) de l’opposant Ousmane Sonko, a été dissout. L’information a été rendue publique par un communiqué du ministère sénégalais de l’Intérieur dirigé par Antoine Félix Abdoulaye Diome.

Les autorités sénégalaises expliquent cette décision par le fait que « le parti politique PASTEF, à travers ses dirigeants et ses instances, a fréquemment appelé ses partisans à des mouvements insurrectionnels, ce qui a entrainé de lourdes conséquences, incluant de nombreuses pertes en vies humaines, de nombreux blessés, ainsi que des actes de saccage et de pillage de biens publics et privés ». C’est donc fort de ces « ces événements qui constituent un sérieux et permanent manquement aux obligations des partis politiques et conformément aux dispositions de l'article 4 de la Constitution et de l'article 4 de la loi n° 81-17 du 06 mai 1981 relative aux partis politiques, modifiée par la loi n° 89-36 du 12 octobre 1989 », que le PASTEF a été dissous.

Le communiqué précise que les biens du parti dissout seront liquidés conformément aux dispositions légales et réglementaires en vigueur.

Ousmane Sonko, principal opposant au président sénégalais Macky Sall, a été arrêté, vendredi 28 juillet 2023. Placé sous mandat de dépôt, ce lundi 31 juillet 2023, en début d’après-midi, il est arrivé à la Maison d’arrêt et de correction de Sebikotane. Huit chefs d’accusation ont été retenus contre lui : « actes de nature à discréditer les institutions de la République, appel à l’insurrection, diffusion de fausses nouvelles ».

La scène politique sénégalaise risque d’être en ébullition dans les prochains jours.

 

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Grand-Bassam : Les autorités municipales et la chefferie soulagent les populations de Modeste

Africa Sports / Babou Eric dénonce la mauvaise gestion de Vagba Alexis