Niger : l’Association des juristes africains demande à la CEDEAO de mettre un accent particulier sur les causes profondes des bouleversements





niger-lassociation-des-juristes-africains-demande-a-la-cedeao-de-mettre-un-accent-particulier-sur-les-causes-profondes-des-bouleversements


L’Association des juristes africains (AJA), basée à Dakar a, dans un communiqué dont copie est parvenue à pressecotedivoire.ci, demandé à la CEDEAO de mettre un accent particulier sur les causes profondes des bouleversements intervenus au Niger plutôt que d’opter pour les sanctions militaires.

L’Association des Juristes Africains « demande à la CEDEAO dans le cadre de la prévention de mettre un accent particulier sur les causes profondes de ces bouleversements souvent liés à la mal gouvernance, la violation des droits et libertés et aux problèmes liés à la justice qui est la colonne vertébrale de la Démocratie et de l’Etat de droit », indique le communiqué.

Elle demande aux Etats de la CEDEAO de s’inspirer rigoureusement des sanctions prévues par le Protocole (traité révisé Cedeao signé le 23 juillet 1993), qui ne  prévoit pas de sanctions militaires pour respecter et faire respecter les droits du peuple nigérien, et rétablir le fonctionnement normal des institutions républicaines.

Tout en condamnant l'arrêt du processus démocratique au Niger, qui a connu plusieurs coups d’Etat, elle fait appel à la maturité du peuple, au respect des règles de transition politique par les nouvelles autorités et leur demande d’assurer la sécurité des Nigériens, de rétablir les institutions démocratiques et d’éviter un chaos dans la sous-région!

Ce dimanche 6 août marque le dernier jour de l’ultimatum lancé par la Cédéao aux putschistes nigériens pour le rétablissement du président Mohamed Bazoum, évincé du pouvoir le 26 juillet par une junte militaire.

L’organisation ouest-africaine menace les mutins d’une intervention militaire. Cette option, soumise au sénat nigérian, a été rejetée.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

L'attaquant de l'Asec Mimosas Abdul Faissal Tapsoba sollicité par plusieurs clubs français

JO Tokyo 2020 : Le Kényan Eliud Kipchoge reste champion du marathon