Un spécialiste donne à la jeunesse les clés pour se construire une carrière professionnelle avec les réseaux sociaux





un-specialiste-donne-a-la-jeunesse-les-cles-pour-se-construire-une-carriere-professionnelle-avec-les-reseaux-sociaux


Invité à l’ouverture de la 2e édition du Festival régional des arts et de la culture islamique (FERACI), tenue ce samedi 5 août 2023 à l’école régionale de Treichville, Dr Ahmed Traoré, directeur des ressources humaines dans des sociétés de la place et commissaire national des Scouts musulmans de Côte d’Ivoire, a donné à la jeunesse, comment utiliser les réseaux sociaux pour se construire une carrière professionnelle.

« Il n’y a pas que le divertissement ou l’amusement sur les réseaux sociaux. Il y a des opportunités. Tout dépend de la stratégie et du centre d’intérêt des uns et des autres », a clarifié d’emblée, Dr Traoré, appelé à se prononcer sur le thème : « L’impact des réseaux sociaux sur l’insertion socio-professionnelle de la jeunesse ».

« Si votre stratégie, ce n’est que le divertissement et l’amusement effectivement, vous allez rater des opportunités. Si votre préoccupation, c’est de chercher du travail, des opportunités, vous allez chercher des réseaux où vous avez des confrères », a-t-il précisé, ajoutant que c’est à travers les réseaux sociaux que se font les recrutements aujourd’hui.

« Nous devons tous nous inscrire dans des réseaux. Que ce soit LinkedIn Facebook, Twitter ou Instagram, il n’y a pas que l’amusement. Nous devons aller chercher ce qui nous intéresse », a appelé le conférencier pour qui l’insertion professionnelle des jeunes par les réseaux sociaux dépend de la capacité à pouvoir savoir où se trouve l’information dont ils ont besoin.

Tout en présentant les aspects positifs des réseaux sociaux, entre autres, se socialiser, favoriser la culture du numérique, savoir trouver l’information dont on a besoin et se former, le conférencier n’a pas manqué de relever son impact négatif sur leurs utilisateurs. La surexposition qui peut avoir un impact négatif sur la santé tant mentale que physique, mais aussi le fait que ces réseaux éloignent les utilisateurs de ceux qui sont proches d’eux.

Il a conseillé à son auditoire certaines attitudes à avoir, telles que contrôler ceux qui ont accès à sa page, contrôler ses publications, lesquelles doivent être en rapport avec l’image qu’on voudrait qu’on retienne de soi. Il a aussi conseillé de faire attention à sa photo de profil qui doit montrer la meilleure image.

Pour cette 2e édition du FERACI, une dizaine de disciplines sont en jeu, entre autres, le concours de scrabble, d’art plastique, d’art culinaire, le théâtre, la lecture de Coran, le cross et le maracana.

Le commissaire général de ce festival, Idrissa Zoungrana, s’est réjoui de la tenue effective de cette édition qui, selon lui, n’était pas évidente. Il a à cet effet remercié ceux qui de près ou de loin ont œuvré pour sa tenue.

Cette activité est organisée par le Bureau exécutif régional des lagunes de l’Association des jeunes musulmans en Côte d’Ivoire (AJMCI), note-t-on.

 Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Démolition à Adjamé: les populations dans la tourmente, jusqu'où ira Cissé Bacongo ?

Blé Goudé révèle comment ils célébraient l’anniversaire de Laurent Gbagbo en prison à la CPI