Fonds de prévoyance des affaires maritimes et portuaires : les grands chantiers réalisés par le conseil d’administration





fonds-de-prevoyance-des-affaires-maritimes-et-portuaires-les-grands-chantiers-realises-par-le-conseil-dadministration


Le Fonds de prévoyance des affaires maritimes et portuaires  (FPAMP) se réunit les jeudi 10 et vendredi 11 août 2023 en assemblée générale mixte, à Grand Bassam en vue de faire le bilan d’une dizaine d’années de fonctionnement.

A l’ouverture des travaux, le président du Conseil d’administration (PCA), le colonel Kouassi Kossonou, a dévoilé les grands chantiers réalisés et ceux en cours de réalisation par le fonds au moment où certains avaient des doutes « au regard des échecs du passé ».

« Aujourd’hui, les résultats du Fonds ont convaincu les agents de ce que seule la mutualisation des forces peut permettre à chacun de faire face aux besoins sociaux, d’où notre devise : Tous ensemble, chacun sauvera sa dignité », s’est-il satisfait.

Parmi ces résultats, le Colonel Kossonou évoque l’acquisition sur fonds propre d’un bâtiment R+1 de 13 pièces initiales pour offrir des commodités médicales. Ce centre, situé à Yopougon au quartier Millionnaire, offre, selon lui, une salle d’accueil, trois salles de consultations en médecine générale, en pédiatrie et en gynécologie, deux salles de mise en observation de sept lits, une salle d’échographie, une salle de radiologie et un bloc opératoire.

Pour rester conforme à la règlementation en matière de création des Etablissements Sanitaires, le Fonds a engagé une procédure d’autorisation d’ouverture de Centres de santé qui a abouti à l’accord de principe délivré le 05 mai 2023 par les services compétents du ministère de la Santé.

A ces équipements, il ajoute l’acquisition toujours sur fonds propre d’une ambulance médicalisée.

« Tous ces résultats ont été obtenus par les contributions et le travail des uns et des autres qu’il faut saluer à sa juste valeur », a-t-il poursuivi.

Derrière ces embellies, le PCA n’a pas omis d’énumérer les difficultés auxquelles le fonds est confronté. Il s’agit entre autres de « la non-affectation officielle d’agents au Fonds d’où un effectif de seulement 8 bénévoles qui s’emploient à offrir les prestations à plus de 5000 personnes et bientôt à dix mille personnes pour tenir compte des nouveaux effectifs de la DGAMP et leurs ayants droit ainsi que l’augmentation des grands malades dont la prise en charge dépasse le plafond de consommation par famille fixé à 4 000 000 de francs annuellement.

Quant aux défis, ils sont énormes à savoir, étendre les prestations médicales au plan national ; augmenter les montants des allocations décès et retraite, initier des programmes de logements au profit des adhérents et offrir des prêts à la consommation aux adhérents.

Le directeur général des Affaires maritimes et portuaire, le colonel Julien Kouassi Yao s’est réjoui du travail abattu par le FPAMP qui est devenu, selon lui, « un instrument essentiel et incontournable pour la prise en charge des prestations médicales et sociales de l’ensemble du personnel des Affaires Maritimes et leurs ayants droit ». Avant d’inviter les délégués à s’approprier les recommandations dudit séminaire pour faire des propositions courageuses pour un FPAMP plus performante et encore plus responsable.

Concernant les défis évoqués, notamment celui relatif au personnel dédié au FPAMP, le directeur général a promis de soumettre la question au ministre des Transports afin qu’un personnel soit affecté au FPAMP pour y travailler de manière exclusive comme cela se passe à la Police nationale, au Trésor, aux Impôts, aux Douanes.

La fin des travaux de cette assemblée est prévue pour ce vendredi 11 août 2023, rappelle-t-on.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Henriette Diabaté célébrée pour permettre aux jeunes générations de s’inspirer de son modèle

Réalisation de grands projets d’infrastructures : Le ministre français Bruno Le Maire à Abidjan pour le lancement