Journée africaine de la sécurité routière/ Le ministère des Transports sensibilise dans les lieux de cultes





Transport,Sensibilisation,Guide


Environ 10 000 accidents par an, avec plus de 12 000 blessés et 900 cas de décès. Tel est le bilan fait par l’Office de la sécurité routière (OSER) en Côte d’Ivoire. Face à ces chiffres effroyables, le gouvernement poursuit ses actions de sensibilisation. Dans le cadre de la 7e Journée africaine de la sécurité routière célébrée, le dimanche 18 novembre prochain, le ministère des Transports a choisi les lieux de cultes pour méner une sensibilisation de proximité. Et c’est la mosquée d’Aghien, aux Deux-Plateaux, qui a abrité le vendredi 16 novembre 2018, le lancement de cette campagne autour du thème : "la sécurité dans les transports en commun ".
Au nom du ministre des Transports,  Amadou Koné, le directeur général de l’OSER, Dr Echui Aka Désiré a demandé aux guides religieux de s’approprier l’évènement en diffusant des messages de sensibilisation aux fidèles qui sont aussi des usagers de la route. Cette démarche jugée importante pour le ministre Amadou Koné, qui fait de l’approche participative son cheval de batail, va certainement permettre de réduire considérablement le nombre d’accidents sur les routes. Car, soutiendra le directeur général de l’OSER, de par la faute humaine, chaque jour les routes endeuillent des familles. C’est pourquoi, il a estimé que c’est "un combat qui engage tout le monde"
L’imam Aboubacar Coulibaly, adjoint au Cheik Boikary Fofana, à son tour, a salué cette initiative des autorités ivoiriennes, avant d'appeler les usagers de la route à la prudence et à refuser d’être artisan de la mort et des souffrances des populations.
Après la mosquée d'Aghien, dimanche, ce sera au tour de l'église méthodiste du Plateau de recevoir l'équipe du ministère des Transports.

Sercom

Partarger cet article

En lecture en ce moment

CAN 2019: le Mali au bord de la disqualification

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro chez le président du Front populaire ivoirien