Niger: le Parlement de la Cédéao souhaite organiser une nouvelle mission de médiation à Niamey





niger-le-parlement-de-la-cedeao-souhaite-organiser-une-nouvelle-mission-de-mediation-a-niamey

Le parlement de la Cédéao veut une nouvelle médiation



Une session extraordinaire (virtuelle) du Parlement de la Cédéao, composé de politiciens issus des différents États membres de l’organisation sous-régionale s’est tenue le samedi 12 août 2023, selon des sources médiatiques. Elle a mis en évidence l'opposition de nombreux représentants de cet organe consultatif à une possible intervention militaire au Niger.

Le communiqué indique que ce sont Vingt-trois membres du Parlement de la Cédéao qui compte 115 sièges, qui ont pris part aux discussions virtuelles lors de cette session extraordinaire. La majorité d'entre eux souhaite organiser une nouvelle mission de médiation à Niamey.

Le Nigérien Amadou Ali Djibo a souligné que les sanctions imposées actuellement à son pays ont déjà conduit à la fermeture de nombreuses écoles et qu'une guerre aurait des conséquences délétères sur la vie des plus vulnérables.

De son côté, Mohammed Ali Ndume, un sénateur du Nord-est du Nigeria, a estimé que son pays ne pourrait pas partir en guerre sans l'approbation non seulement de l'Assemblée nationale, mais aussi du Conseil de sécurité de l'ONU, note le communiqué relayé par plusieurs médias.

A l'issue de cette rencontre virtuelle, les représentants du Parlement de la Cédéao n'ont pas signé de résolution mais ils sont tombés d'accord sur l'idée de mettre sur pied une délégation pour tenter de poursuivre les négociations entre la Cédéao et les membres de la junte au pouvoir à Niamey.

Solange ARALAMON

Partarger cet article

En lecture en ce moment

PDCI-RDA : Après son malaise, "Niamkey Koffi se porte très bien" (Guikahué)

Climbié beach d'Assinie : Un 30e festival sous le signe de l’ouverture et de la solidarité