Menace d’intervention militaire au Niger : le PDCI préoccupé par les risques « d’embrasement et de déstabilisation de notre sous-région »





menace-dintervention-militaire-au-niger-le-pdci-preoccupe-par-les-risques-dembrasement-et-de-destabilisation-de-notre-sous-region


Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire – Rassemblement démocratique africain (PDRCI-RDA) se dit préoccupé par les menaces de la CEDEAO d’intervenir militairement au Niger pour rétablir l’ordre constitutionnel. Tout en attachant du prix à l’intégrité physique du président déchu  Mohamed Bazoum, le vieux parti, dans un communiqué rendu public, ce jeudi 17 août 2023, a dit être préoccupé par les effets que pourraient avoir les sanctions imposées au Niger sur les populations. Ci-dessous, l’intégralité du document signé de Pr Philippe K. Cowppli-Bony, président du PDCI-RDA.

DÉCLARATION DU PDCI-RDA SUR LA SITUATION AU NIGER

Face à l’aggravation des tensions liées à la situation au Niger, marquée notamment par la menace d’une intervention militaire de la CEDEAO visant à remettre au pouvoir le Président Mohamed Bazoum renversé par un coup d’état militaire, le 26 juin 2023, le PDCI-RDA exprime sa profonde préoccupation quant aux dangers d’embrasement et de déstabilisation de notre sous-région qu’occasionnerait une telle escalade.

Le PDCI-RDA, Parti incarnant les valeurs de démocratie, de paix, de dialogue et de respect de la vie humaine, tout en attachant du prix à l’intégrité physique du Président Mohamed Bazoum, déplorerait les effets collatéraux des sanctions imposées au Niger sur les populations; particulièrement les couches les plus vulnérables.

Le PDCI-RDA, qui a toujours favorisé le règlement pacifique des différends, se souvient des liens étroits qui l’unissent au grand Peuple du Niger depuis la création du Rassemblement Démocratique Africain (RDA) et appelle, par conséquent, tous les protagonistes de cette crise et la CEDEAO à la retenue de tout moyen d'intervention autre que le dialogue.

Enfin et en tout état de cause, le PDCI-RDA demeure convaincu que, seule la voie diplomatique avec l’ouverture sans délai de négociations sincères, qui tiennent compte de la souveraineté du Peuple Nigérien, est la seule voie pour résoudre cette crise et créer les conditions d’une paix durable au Niger.

Fait à Abidjan, le 16 août 2023

Pr Philippe K. COWPPLI- BONY

Président du PDCI-RDA

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire : Le Premier ministre lance les travaux de construction du 5e pont

Hadj 2022: La Côte d’Ivoire se voit attribuer un quota de 4 527 pélérins (Officiel)