Vieillissement et santé mentale : voici les secrets pour bien vieillir





vieillissement-et-sante-mentale-voici-les-secrets-pour-bien-vieillir

une vue des organisateurs, panelistes et participants



Dans l’optique de mettre en lumière et d’honorer les personnes âgées, l’ONG Mildove a organisé le vendredi 18 août 2023, à Abidjan, une conférence sur le thème « prévention et vieillissement ».

Il s’agissait pour Linord Rachel Moudou, présidente-fondatrice de cette ONG et son équipe, de permettre d’échanger avec les spécialistes de la question, sur les défis, les solutions et les opportunités concernant la santé et le bien-être des personnes âgées à travers des conférences dénommées « Diadèmes ».

Au cours d’un panel animé à cette occasion, le Dr Yves Omer Binan, chef de service gériatrie au CHU d’Angré, a présenté la situation des personnes âgées qui sont victimes « d’âgisme », une attitude de discrimination négative envers elles du fait de leur âge.

« Elle est parfois rencontrée en médecine comme une attitude de rejet de personnes âgées (refus de prise en charge) du seul fait du grand âge », a-t-il révélé.

Selon le conférencier, les personnes âgées sont aussi sujettes aux « syndromes gériatriques » que sont la dénutrition, les chutes répétées, la confusion mentale, la dépression, les troubles cognitifs majeurs, la fragilité, la dépendance et l’immobilisation.

Pour bien vieillir, Dr Binan recommande le dépistage et la prévention des facteurs de risques. Ce, dès le départ à la retraite, car selon lui, l’ennui, l’inactivité physique et intellectuelle, ainsi que la solitude peuvent avoir des conséquences néfastes sur la santé physique, mentale et sociale.

« Pour bien vieillir, il faudra avoir une alimentation équilibrée, avoir une activité physique ou sportive régulière, conserver une vie sociale riche et les liens intergénérationnels, lutter contre l’isolement et valoriser les notions de projet de vie, d’estime de soi, d’adaptation au changement », a-t-il énuméré.

Le conférencier n'a pas oublié d'inviter les personnes âgées à continuer à entretenir, voire améliorer leur capital intellectuel, physique, social et psychique. Il leur demande également de prévenir les maladies survenant avec l’âge en adoptant un mode de vie adapté. Mais aussi et surtout, de prendre en charge précocement les maladies ou les troubles qui sont susceptibles d’entraîner une incapacité.

A sa suite, Dr Antoine Droh, gérontologue au Programme national de santé mental (Pnsm) qui est intervenu sur le thème «santé mentale et vieillissement réussi »,  a présenté le vieillissement comme « un ensemble de transformation progressive, lente et irréversible qui s’accompagne de la réduction des fonctions et des capacités de l’organisme (physique, psychologique et social) » et la santé mentale comme un « état de bien-être dans lequel l’on peut réaliser sa volonté en faisant face aux tensions normales de la vie ».

« Il est essentiel de prendre soin de sa santé mentale en vieillissant. Cela passe par certaines stratégies de prévention et d'intervention efficaces. L’alimentation, les consultations périodiques sont nécessaires pour vieillir avec succès et en bonne santé mentale », a-t-il insisté pour renchérir sur les conseils donnés par son prédécesseur.

Des questions ont permis aux personnes âgées présentes à cette conférence d’être mieux outillées pour affronter cette autre étape de leurs vies.

Selon  Rachel Moudou, cette initiative s’inscrit dans le mouvement de la décennie des Nations Unies pour le vieillissement en bonne santé. « A travers nos activités, nous désirons changer la perception du vieillissement et considérer celui-ci comme une force de développement d’une société toujours plus inclusive et se joindre aux efforts mondiaux de lutte contre l’âgisme », a-t-elle déclaré.

Solange ARALAMON

 

En lecture en ce moment

La coordination régionale du RHDP de la région du Cavally investi

Conférence de presse du Premier ministre: l’intégralité des propos liminaires de Patrick Achi