Santé : la « Fondation Kani la belle » au secours de l’hôpital de la ville de Kani





sante-la-fondation-kani-la-belle-au-secours-de-lhopital-de-la-ville-de-kani

Une vue du matériel offert à l'hôpital de Kani



La « Fondation Kani la belle » a procédé à la remise de matériels médicaux à l’hôpital général de Kani, le mardi 22 août 2023, en présence du secrétaire général de la préfecture, Jérôme Koffi Aboh, nous rapporte le communiqué qui a sanctionné la cérémonie.

Selon le document, le kit remis était composé de six lits médicalisés,12 matelas, trois fauteuils roulants, cinq béquilles et quatre défibrillateurs. Sans oublier la somme de 1.800.000 Fcfa qui servira à l'achat de câbles électriques pour relier l'hôpital au nouveau transformateur acquis dans le cadre du programme présidentiel d’urgence (Ppu).

« Merci pour ce lot de matériels qui va combler nos besoins. C’est un geste inestimable que nous saluons », a dit le directeur de l’hôpital, Dr Tidiane Koné, après avoir réceptionné le don.

 La note ajoute qu’en plus de cette remise, une maison d’assurances a offert un bâtiment qui servira de site au Projet multisectoriel de nutrition et de développement de la petite enfance (Pmndpe) et un ensemble de produits pour la salle de pansement.

« Nous essayons chaque fois que nous le pouvons de subvenir aux besoins de notre village. Que ce soit dans l’éducation, la santé ou le social, nous intervenons pour soulager nos parents », a expliqué le Pca de la fondation donatrice, Ahmed Méïté Trésor. Il en a profité pour annoncer d'autres actions qui suivront pour le développement du département de Kani.

La « Fondation Kani la belle » est un regroupement des cadres de Kani. Elle œuvre dans les domaines de la santé, l’éducation, l’autonomisation de la femme et tout ce qui concerne le développement du département de Kani, indique le communiqué.

Solange ARALAMON

Partarger cet article

En lecture en ce moment

La Fesci arrête les cours au lycée moderne de Biankouma pour réclamer des enseignants et des table-bancs

Coronavirus : Le relâchement dans les mesures barrières inquiète