Elections locales à Attécoubé : le candidat indépendant Julius Béké fait fort





elections-locales-a-attecoube-le-candidat-independant-julius-beke-fait-fort


Pour son meeting de lancement de sa campagne pour les élections municipales à Attécoubé, le candidat indépendant, Julius Olivier Béké, a surpris plus d'un. A Abobodoumé où s’est tenue cette première rencontre après l’ouverture officielle de la période de campagne, ce samedi 26 août 2023, les populations, venues de plusieurs quartiers, notamment Abobodoumé, Santé, Jérusalem, Locodjro, Gbinta et Mossikro sont sorties nombreuses pour lui réserver un accueil chaleureux.

Plantant le décor de ce grand rassemblement avec les populations, le directeur de campagne du candidat, Philippe Koukougnon, a estimé que la commune d’Attécoubé est malade en matière de santé, d'école et de soutien aux femmes.

« Quand quelqu’un est malade, il lui faut un bon médecin et ce médecin, c’est Julius Olivier Béké », a-t-il déclaré sous les applaudissements et autres signes d’acquiescement de la foule, ajoutant : « Depuis 23 ans, rien ne change et aujourd’hui, ça va changer », a-t-il dit confiant qu’au soir du 2 septembre, son candidat prendra les rênes de la commune.

Le candidat Julius Olivier Béké a déploré que « les choses se dégradent d’année en année », voulant pour preuve, l’inexistence de banque, de service de la CIE, SODECI de Jérusalem à Mossikro.

Selon les dires du candidat et son staff, il faut aller à Yopougon pour payer ses factures. Les bus de la Sotra ne desservent plus à Abobo Doumé à cause de l’état piteux de la route menant au Toit rouge. Mais aussi, le fait que la commune n’ait plus d’espace sportif alors que le maire sortant est ministre des Sports. « Il faut donc abréger les souffrances des populations en mettant fin à ce calvaire ».

Président des Ivoiriens de Charlotte en Caroline du Nord aux USA, M. Béké compte faire profiter son expérience et son carnet d’adresses à sa commune d’origine en apportant des réponses pragmatiques aux besoins d’une « commune méprisée » par la municipalité sortante depuis 23 ans.

Dans cette veine, le candidat dit avoir établi son programme de campagne autour de trois axes essentiels, à savoir la santé, l’éducation et la femme. Ainsi, Julius Béké entend transformer le centre de santé d’Abobodoumé en hôpital général et construire d’autres hôpitaux satellites.

Cet ingénieur des réseaux informatiques diplômé des universités américaines entend informatiser les écoles publiques et financer les projets, surtout en faveur des femmes qu’il estime être délaissées.

Joignant l’acte à la parole, il a remis séance tenante deux chèques de cinq millions chacun aux femmes de la commune. Un aux femmes d’Attécoubé Jean-Paul II et l’autre aux femmes de la Cité Fairmont.

Julius Béké, qui dit avoir été sollicité par les populations, leur a confié en retour sa candidature.  « Je ne suis rien sans vous. Cette candidature vous appartient. Après 23 ans, notre équipe veut le changement et ce changement, c’est maintenant », a-t-il rappelé avant de les appeler à voter pour sa liste, car « on est fatigué et trop, c’est trop ».

« Quand vous entrerez dans l’isoloir, réfléchissez deux fois et prenez conscience que l’avenir ne se trouve plus chez l’actuel locataire de la mairie. Faites le vote utile en portant votre suffrage sur un nom : Julius Olivier Béké, pour le changement », a-t-il conclu.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Inondations à Grand-Bassam : le maire Jean-Louis Moulot témoigne sa compassion aux populations

Communiqué de la BCEAO relatif à l'utilisation des billets et pièces de monnaie dans l'espace UEMOA