Elections régionale et municipale : les électeurs ont voté dans le calme à Port-Bouët et à Bassam





elections-regionale-et-municipale-les-electeurs-ont-vote-dans-le-calme-a-port-bouet-et-a-bassam

EPP Municipalité 1 Grand Bassam



C’est dans le calme que les électeurs de Port-Bouët et de Grand Bassam se sont rendus dans les urnes pour choisir leurs futurs maires et présidents du Conseil régional.

A port-Bouët où notre équipe de reportage a sillonné les centres de vote de l’EPP Gonzagueville, le Groupe scolaire Pédagogue, le lycée municipal, le Groupe scolaire Sogefiha et l’EPP Commissariat Selmer, c’est un public moyen qui s’est déplacé, au moment de notre passage vers 11h pour procéder au vote.

Parmi ces électeurs, beaucoup sont ceux qui ont éprouvé des difficultés pour retrouver leur bureau de vote. « Ça va, je m’en vais à la maison », s’est exclamé un électeur, fatigué de passer de bureau en bureau pour rechercher son nom. Il se plaignait du fait qu’avant, la liste des votants était affichée devant chaque bureau de vote. Ce qui n’est pas le cas pour les centres que nous avons visités.

Dans la plupart des centres, les agents se tournent presque le pouce, attendant les électeurs qui visiblement se sentaient peu concernés par ce vote.

« Ils ne mérite pas ma voix », a lancé, à Grand Bassam, devant le lycée moderne de la ville, un jeune homme d’une trentaine d’années, à moto, visiblement un mécanicien, à en juger par ses habits, tachetés par l’huile de moteur.

Dans ce centre, les électeurs pouvaient se compter sur les doigts de la main. Mais aucun incident n’était à déplorer, à en croire, le président du centre. A l’entrée dudit centre, des gendarmes veillent au grain, prêts à parer à toute éventualité. Mais tout marche bien.

A quelques mètres du Lycée, à l’Epp Municipalité 1, le calme règne également. Seulement qu’ici, un bon public est visible. Des véhicules et motos obstruent pratiquement l’entrée de cette école primaire de six classes. Ce qui rappelle les élections de 2010 où les Ivoiriens se sont mobilisés massivement dans les urnes pour accomplir leurs devoirs. En rang et dans l’ordre, chacun entrait pour accomplir son devoir.

Comme il fallait s’y attendre, les vendeuses de d’eau, de jus et autres croquettes étaient également de la partie. Mais aucun débordement n’était à signer à notre passage.

Le moins, qu’on puisse dire, c’est que tout baignait dans l’huile jusqu’à 16 h 08 mn, heure à laquelle l’équipe a pris congé.

La proclamation des résultats officiels de ce double scrutin (régional et municipal) par Commission électorale indépendante est prévue pour ce dimanche 3 septembre 2023, à partir de 12h GMT.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Service civique : 384 élevés bénéficiaires des formations relatives au ’’parcours citoyen" font leur sortie

Le Président peut éviter une telle honte