Côte d’Ivoire/Des orpailleurs clandestins mis aux arrêts à Ayamé (Aboisso)





Côte d’Ivoire,Ayamé,Aboisso,orpailleurs


Cinq orpailleurs clandestins ont été mis aux arrêts à l’issue d’une mission conjointe de la compagnie et de l’escadron de gendarmerie d’Aboisso a appris l’AIP samedi, de source sécuritaire.

La compagnie et  l’escadron de gendarmerie d’Aboisso ont effectué, vendredi, une descente sur un site d’orpaillage clandestin situé à 15 kilomètres de la ville d’Ayamé, dans le département d’Aboisso, mettant aux arrêts cinq suspects.

Il s’agit de Touré Issa, 27 ans, Sombi Bakary, 44 ans,Yéogo Sanga, 56 ans, Boukary Bangoné, 28 ans, tous de nationalité burkinabé, et un Nigérian nommé Amadou Boubakar, 37 ans.

Un lot de matériels comprenant sept motos, cinq motopompes, un concasseur, 42 roulements, 11 marteaux, 14 pelles et huit pioches ont été saisis et mis sous scellés et 6 moteurs détruits.

Les habitations de fortune servant aux travailleurs de la mine clandestine ont été également détruites par les forces de l’ordre.

Cette opération avec ces arrestations doivent servir à dissuader , selon les forces de l’ordre, ceux qui s’engagent dans l’orpaillage clandestin.

Plusieurs sites d’orpaillage  clandestins ont été démantelés et d’importants matériels saisis dans la sous-préfecture de Maféré, dans le département d’Aboisso en  février 2019 par la gendarmerie, rappelle-t-on.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Les sanctions disciplinaires désormais renforcées pour les forces para-militaires

Orpaillage clandestin: un proche de Bédié impliqué dans le phénomène, selon Kobenan Kouassi Adjoumani