Secteur de la construction : la CIE et la SODECI exhortent les promoteurs immobiliers à anticiper





secteur-de-la-construction-la-cie-et-la-sodeci-exhortent-les-promoteurs-immobiliers-a-anticiper


« Le Guichet unique et ses avantages pour les promoteurs immobiliers » était le thème de la rencontre périodique qu’à organisée la Banque de l’habitat de Côte d’Ivoire (BHCI). Étaient invités à animer cette rencontre, trois cadres du groupe CIE-SODECI issus de son Guichet unique, de sa filiale Smart énergy et de la SODECI, jeudi 12 octobre 2023, au Centre de l’immobilier, à Abidjan-Deux Plateaux. 

Porte d’entrée pour recueillir les préoccupations des promoteurs immobiliers, propriétaires d’immeubles, aménageurs fonciers et des collectivités locales, le Guichet unique, selon Brice Djigbénou, son sous-directeur, a été créé non seulement pour informer ces derniers mais également pour les accompagner dans leurs projets. Il travaille en étroite collaboration avec Smart energy et la SODECI.

Comment consommer de façon optimale, c’est-à-dire comment garder son même confort et payer moins ? C’est à cette question qu’a répondu Aimé Goley de Smart Energy. Il a fait savoir entre autres que cette structure peut accompagner les promoteurs immobiliers dans l’estimation de la puissance à installer avec les installations aussi bien standards que solaires. Parce que, a-t-il révélé, pour des opérations immobilières situées loin des zones habitées, où il n’y pas de projets d’extension de réseaux prévue, il est possible d’avoir de l’énergie solaire en attendant l’arrivée de l’énergie standard. « Et même quand l’installation conventionnelle arrive dans la cité, il y a une possibilité d’avoir des branchements hybrides », a-t-il fait savoir. Tout en prévenant : « Même quand votre projet est situé dans une zone qui a déjà l’électricité, il est bon de nous contacter. Car, les installations déjà présentes sont prévues pour un certain nombre de ménages. Quand vous venez vous ajouter, ça crée des problèmes ».

Wilfried Atta, chef du service développement commercial à la Sodeci, est allé dans le même sens. Selon lui, le problème est l’anticipation. « Il faut anticiper pour ne pas avoir à déterrer après des installations souterraines et tout reprendre avec des coûts supplémentaires », a-t-il prévenu.

Cette conférence a enregistré la présence du directeur central de l'exploitation à la BHCI, Yéo Kibegnari, et de plusieurs opérateurs du secteur dont le président de la Chambre des aménageurs et promoteurs de Côte d’Ivoire (CAP-CI), Daniel Usher.

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Processus électoral: Le ministère de l'Intérieur et la CEI affinent leur collaboration

Mine : la production d’or en hausse de 249%, selon le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly