5 ans de La Retraite Active : Le DG Eugène Kadet déplore l’indifférence des autorités à l’égard des personnes du 3e âge





5-ans-de-la-retraite-active-le-dg-eugene-kadet-deplore-lindifference-des-autorites-a-legard-des-personnes-du-3e-age


Le journal La Retraite Active, éditée par la Société ivoirienne de presse et pour la promotion de la retraite active (SIPPRAC), existe depuis 5 ans. Pour marquer le coup, cette entreprise de presse a organisé une cérémonie, ce jeudi 26 octobre 2023, à Abidjan-II Plateaux. Malheureusement, seul le Fonds international pour le développement de la retraite active (FIDRA), structure privée et partenaire de ce magazine, était présent à cet anniversaire qui était aussi l’occasion de célébrer les retraités. Aucune structure étatique (ministère de l’Emploi et de la Protection sociale, CNPS, CGRAE) n’a répondu à l’invitation des initiateurs de cette cérémonie. Et, le directeur général de la SIPPRAC, Eugène Kadet, n’a pas manqué de le noter.

« Nous aurions bien voulu que la table d'honneur, là aux côtés de madame la DGA du FIDRA, soit entièrement occupée par les officiels, sollicités en bonne et due forme par nos soins, pour délivrer leurs messages respectifs. Des messages non pas pour nous ou en notre faveur, mais des messages pour vous, pour vous les seniors. Mais c'était sans compter avec l'indifférence et la tiédeur, y compris du ministère en charge des retraités, face à notre enthousiasme à honorer les personnes du 3ème âge », a-t-il déploré.

Et pourtant, selon lui, c’était tout le sens de cette cérémonie : « Honorer toutes ces femmes et tous ces hommes, toutes ces mamans et tous ces papas qui ont œuvré, et qui continuent d'œuvrer sans relâche, au développement et à la grandeur de ce pays ».

C’est aussi pour cela, a expliqué Eugène Kadet, que la réflexion a été choisie pour célébrer cet anniversaire. Car, rappelle-t-il, le 3ème âge est le passage obligé de tous : « Les jeunes d'aujourd'hui, les pouvoirs publics d'aujourd'hui, sont appelés à franchir le cap du 3ème âge. Je ne suis pas certain qu'ils seront contents, demain, qu'ils soient traités comme ils traitent aujourd'hui nos seniors. Je ne suis pas certain qu'ils apprécieront de vivre comme vivent aujourd'hui nos séniors ».

Il a toutefois rassuré les retraités sur sa détermination à faire en sorte que la question des retraités et de la place de choix à leur accorder dans la société, soient au centre des préoccupations et des politiques publiques.

Déjà, le journal La Retraite Active, par la voix de son premier responsable, s’est dit « réconforté et renforcé » dans cette voie par la confiance placée en lui par 8.913 abonnés. « Ce qui fait du journal La Retraite Active, à chacune de ses parutions, la publication imprimée la plus vendue de notre pays et parmi les mieux classées de notre sous-région francophone », s'est-il réjoui.

Enfin, Eugène Kadet a salué le FIDRA et sa présidente, madame Hélène Diarra, dont la collaboration et le partenariat ont permis de faire passer La Retraite Active du rêve à la réalité.

Cette demi-journée de réflexion a été marquée, au-delà des allocutions, par une conférence inaugurale autour du thème « la politique de soutien en faveur des personnes du 3è âge ». Deux panels ont suivi. L’un portait sur « la politique de soutien en faveur des personnes du 3è âge » et l’autre sur « la problématique de l’employabilité et du financement des Séniors ».

Mme Nadège Djatty, DGA du FIDRA, dans son intervention, a fait savoir que c’est sur initiative de cette structure que ce journal a été créé pour renforcer les actions entreprises par celle-ci dans le cadre de la retraite active. 

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Permis à points : Les infractions concernées, comment récupérer les points perdus, les risques encourus par les réfractaires ...

Côte d’Ivoire / Deuil : La belle-fille d’Alassane Ouattara décédée