Vente de billets au noir, non-participation des Éléphantes aux qualifications des JO : le directeur exécutif de la Fif apporte des précisions





vente-de-billets-au-noir-non-participation-des-elephantes-aux-qualifications-des-jo-le-directeur-executif-de-la-fif-apporte-des-precisions


Le directeur exécutif de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Armand Désiré Gohourou, a animé une conférence de presse, ce vendredi 27 octobre 2023 au siège de ladite fédération à Treichville. Il a apporté des précisions sur la récente affaire de vente de billets au noir et la non-participation de l’équipe nationale féminine aux qualifications des Jeux Olympiques (JO) de Paris 2024.

 Sur le premier point, celui relatif à l’affaire de vente de billets au noir, le directeur exécutif a soutenu que des enquêtes sont en cours et que les coupables subiront la rigueur de la loi. « L’affaire de vente de billets au noir a éclaté le 13 octobre 2023, soit la veille du match amical qui a opposé la Côte d’Ivoire au Maroc au stade Félix Houphouët-Boigny. Le Comité exécutif de la FIF avec à sa tête le président de la FIF, Yacine Idriss Diallo, a pris cette affaire au sérieux et a donc ouvert une enquête interne et externe diligentée par la police nationale. S’il y a des coupables, ils subiront la rigueur de la loi. Dans le cas contraire, nous en tireront toutes les conséquences. Notre pays organise dans quelques mois une compétition aussi importante qu’est la CAN. Ces genres de pratique n’ont pas leur place. Le président de la FIF a donc donné des instructions fermes pour élucider cette affaire », a-t-il expliqué.

 Le Directeur exécutif a aussi déploré la non-participation des Éléphantes aux qualifications des Jeux Olympiques de Paris 2024. « La FIF a mis tout en œuvre pour que nos Éléphantes se préparent pour les deux compétitions. A savoir les éliminatoires de la CAN 2024 et les qualifications des J.O de Paris 2024. Plusieurs regroupements ont été faits, des matches amicaux internationaux ont été livrés à l’extérieur. Mais à la fin, l’ONS (Office National des Sports) nous a malheureusement fait savoir que les deux compétitions ne sont pas budgétisées. 

Après avoir donc décidé de financer le match des éliminatoires de la CAN contre la Tanzanie, la FIF, avec ses frêles épaules, ne pouvait plus supporter le budget des qualifications des Jeux Olympiques. Nous déplorons cette situation tout comme nous avions regretté le retrait de notre équipe de football à la dernière compétition de la Francophonie par le ministère des Sports », déplore Armand Désiré Gohourou.

 GZ avec Sercom FIF

Partarger cet article

Tags

En lecture en ce moment

Point de la situation de la COVID-19 au 25 août 2020

CAN 2019/A un mois de la compétition, les enchères montent : un pactole promis aux joueurs sénégalais en cas de victoire