Gagnoa : le président du Collectif des chefs de villages dit ses vérités sur le conflit à Dougroupalégnoa





gagnoa-le-president-du-collectif-des-chefs-de-villages-dit-ses-verites-sur-le-conflit-a-dougroupalegnoa


Se prononçant sur le conflit qui oppose les communautés sœurs  Baoulé et Bhété dans le village de Dougroupalégnoa, sous-préfecture de Gagnoa, le nouveau président du Collectif des chefs de villages de la cité du fromager, Boga Sivory, a été sans réserve, le samedi 28 octobre 2023, en présence de ses collègues des autres villages, au cours d'une réunion à Dougroupalégnoa. Le journaliste de profession a d'entrée, qualifié ce conflit de bêtise humaine. Boga Sivory a, par la suite, dit un mot sur le comportement de la communauté Baoulé qui a quitté la zone de conflit après les échauffourées. Pour lui, les membres de cette communauté sont partis alors qu'ils n'ont pas été chassés par leurs tuteurs Bhété.

Il a fait remarquer que l'étranger ne doit pas agir comme bon lui semble même si son tuteur lui demande de considérer sa nouvelle destination comme chez lui. Étant donné qu'aucun peuple, aussi riche qu'il soit, ne peut vivre heureux solitairement. Le confrère a suggéré une rencontre pour la mise en place d'un meilleur mécanisme de cohabitation entre les étrangers et leurs tuteurs à Gagnoa.

A l'en croire, les piliers d'un vivre ensemble harmonieux sont entre autres le pardon et la tolérance. Le garant de la tradition, dans son intervention, n'a pas omis de présenter ses condoléances à la famille du jeune homme qui a été tué à Dougroupalégnoa dès les premières heures de la crise. Selon lui, Dieu seul sait les conditions dans lesquelles chaque homme sur terre rendra l'âme.

Touré Boa 

Correspondant régional 

En lecture en ce moment

Le ministre-gouverneur Louis-André Dacoury-Tabley avoue le manque d'industrie dans le district du Goh-Djoboua

Coronavirus-Dons aux populations à l'effigie des hommes politiques : Soum Bill prend position