Fête de travail : la Centrale syndicale humanisme plaide pour l’intégration à la fonction publique d’agents déflatés





Fête de travail,Soro Mamadou


Le secrétaire général du syndicat humanisme, Soro Mamadou, a plaidé, mercredi, pour l’intégration à la fonction publique de certains agents.

"Pour que demain ne meurt jamais, qu’il vous plaise d’instruire monsieur le ministre de la fonction publique afin de lancer le concours d’intégration à la fonction publique des ex-déflatés de la santé prévu dans le protocole de 2017, dossier déjà validé", a sollicité Soro Mamadou à la célébration de la fête du travail, dont les festivités se sont tenue à la Primature sous la présidence du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Soro Mamadou a également plaidé pour "la possibilité d’intégration des contractuels ayant dépassé la limite d’âge d’être recruté à la fonction publique".

"Qu’il vous plaise d’instruire monsieur le ministre de la fonction publique afin de porter le projet décret des éducateurs préscolaire, de maître d’éducation spécialisé, de maître d’éducation permanents et aux instructeurs de formation de base afin qu’ils bénéficient de l’indemnité contributive au logement", a insisté le secrétaire général de cette centrale syndicale, ajoutant, "ce sont les seuls enseignants qui depuis 10 ans de façon injuste sont privés d’indemnité de logement".

Tout en se félicitant des efforts entrepris par le gouvernement pour le bien-être des travailleurs, Soro  Mamadou a dénoncé les licenciements abusifs de certains travailleurs et plaidé pour leur réintégration et la prise de mesures énergiques à l’encontre des employeurs.

"Pour que demain ne meure jamais, il faut une réaction énergique de l’autorité contre l’exaltation de certains employeurs à licencier les travailleurs alors que le gouvernement mène une politique qui soulage les entreprises, grâce au nouveau code", a souhaité Soro Mamadou.

"Le simple fait de se réunir pour parler syndicat, suffit à se faire coller une faute lourde et se voir licencier sans préavis", a-t-il justifié.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire/ Un syndicat du primaire demande la suppression des cours de mercredi et l’organisation d’un concours exceptionnel de promotion

RDC: mort en prison de Jean Bompengo, accusé dans l'assassinat de Kabila père