Côte d’Ivoire/ Fête du travail 2019: San Pedro a enregistré 400 accidents du travail en trois ans (DR du travail)





Fête de travail,Accident de travail,Santé Pedro


 Le Directeur régional du travail de San Pedro, Gougoua André, a indiqué, mercredi, à l’AIP qu’il a été enregistré dans la région de San Pedro, ces trois dernières années, une moyenne de 400 accidents du travail, dans un contexte d’insuffisance d’observation de la législation en matière de services médicaux du travail et de comité de Santé et de sécurité au travail, dans les entreprises.

M. Gougoua a donné ces indications, à l’occasion de la célébration de la fête du travail, précisant qu’en plus des 400 accidents du travail, il a été enregistré 70 accidents de trajet ces trois dernières années.

« En clair, au moins un accident avec arrêt de travail se produit chaque jour chez nous, totalisant 3600 jours de perdus, soit près de 10 années de travail environ », a-t-il souligné.  Au nombre de ces accidents, il est enregistré une moyenne de quatre accidents mortels par an à San Pedro, soit un décès par accident et par trimestre.

Le Directeur régional du travail relève comme facteurs favorisant la mauvaise application de la loi et des règlements en matière de santé et de sécurité du travail dans les entreprises, notamment « l’absence de Comité de santé et sécurité au travail, dans les entreprise de plus de 50 travailleurs, ou du dysfonctionnement dans celles qui en ont ».

D’autres faiblesses ont été retenues au niveau de la prévention, à savoir la méconnaissance dans les entreprises de la procédure de déclaration des accidents de travail et de maladies professionnelles indemnisables par les différents acteurs, dont les travailleurs eux-mêmes, l’absence de service de santé au travail conforme à la législation.

Selon Gougoua André, seulement 2% des entreprises disposent d’un service médical spécialisé contre 63% ayant des services médicaux administrés par des médecins non spécialisés. Il précise en ajoutant à ces faiblesses, « l’absence de visite médicale d’embauche pour prévenir la survenue de maladie professionnelles, l’utilisation de la main d’œuvre occasionnelle qui n’est souvent pas prise en compte en matière de santé au travail ».

Région portuaire, San Pedro compte le plus grand nombre d’entreprises, après Abidjan, d’où, a souligné Gougoua André, “l’importance du thème de la célébration du 1er mai cette année qui porte sur la Santé et la sécurité au travail (SST)”.

Les professionnels de la santé et les acteurs de la prévention de San Pedro ont été invités à s’engager pour « zéro accident » dans les entreprises par la culture de la prévention et l’intégration de la SST dans la politique de développement de celles-ci.

(AIP)

jmk/fmo

En lecture en ce moment

Football / Crise à l’Africa Sports : Les joueurs basculent chez Bahi

Résurrection annoncée de DJ Arafat: Ce qui s’est finalement passé