Présidence du PDCI-RDA : Guikahué dribble (presque) tout le monde





presidence-du-pdci-rda-guikahue-dribble-presque-tout-le-monde


Après le rejet de son dossier de candidature à la candidature du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), le secrétaire exécutif en chef, Maurice Kakou Guikahué, a décidé de parler de vive voix, dans une déclaration ce lundi 11 décembre 2023.

Pour cette rencontre à laquelle sont invités la direction de campagne, les points focaux et la presse, des militants, sous une pluie battante, se sont invités de la partie.

Dehors, un écran géant est installé en vue de permettre à ceux qui n’ont pas accès à la salle de pouvoir suivre la cérémonie, et ce, dans une ambiance festive où un groupe d’animation woyo fait montre de tout son talent.

Dans la salle, tous semblent décontractés. Tapes amicales par-ci, accolades par-là. Assis dans la foule, le directeur de campagne échange avec certains proches et autres connaissances. Et en pareille situation, l’on se dit qu’il y aura une bonne nouvelle ou du moins une nouvelle importante. Alors, les spéculations vont bon train.

Certains ventilent l'information selon laquelle le candidat Guikahué va annoncer son ralliement à Tidjane Thiam. Une information qui n’a pas tardé à circuler sur la toile faisant état de son ralliement.

Pour d’autres, cette atmosphère est sans doute le signe que leur champion est revenu dans la course surtout que le contrôle judiciaire, argument utilisé par le Comité électoral pour l’écarter, est levé.

C’est dans cette ambiance de doute, que sous le coup de 17 h 56 mn, Maurice Kakou Guikahué, vêtu d’une chemise à l’effigie du PDCI-RDA (vert–blanc) fait son apparition dans la salle sous les applaudissements des militants.

Plantant le décor, le directeur de campagne, Isac Adi, rappelle les actions mises en place en vue du succès de son candidat le 16 décembre 2023.

« Nous étions sur le terrain lorsque ce soir, vous avez demandé de vous adresser aux militants, aux points focaux, à l’équipe de campagne, pour un message fort, un message essentiel qui doit pouvoir nous conduire sûrement, pourquoi pas, à la victoire du 16 décembre 2023 », a-t-il dit avant de lancer le candidat.

Le silence fait dans la salle, tous sont accrochés aux lèvres de Guikahué pour écouter « la bonne nouvelle ». En bon homme politique, Guikahué parle, s’insurge et dénonce son élimination de la course à la présidence du PDCI-RDA.

« Le contrôle judiciaire du 18 janvier 2021, allégué comme motif exclusif du rejet de ma candidature, est consécutif à mon arrestation en la résidence du président Henri Konan Bédié, suite aux événements post crise électorale d’octobre 2020 », rappelle Maurice Kakou Guikahué, qui dit être loin d’imaginer que le PDCI pour lequel il s’est sacrifié brandisse cette situation contre lui.

Pour lui, le Comité électoral du 8e Congrès extraordinaire l’a sanctionné pour son engagement et son zèle à la cause du PDCI-RDA.

Toutefois, il dit rester et demeurer au PDCI-RDA, et invite par conséquent, les militants les militantes qui se retrouvent dans sa vision d’un PDCI-RDA fort, conquérant, autonome et indépendant des individus de ne céder ni à la déception ni à la provocation et de savoir raison garder.

"Je prends acte de l’élimination de ma candidature à l’élection du 16 décembre 2023. Je ne saisirai pas la justice contre le PDCI-RDA pour l’injustice. Je reste et demeure PDCI–RDA. L’implosion de notre parti ne passera pas par moi", conclut-il.

Nulle part, il n’a affirmé qu’il se rallierait au candidat Thiam, ou qu’il se braquerait contre son parti.

En clair, Maurice Kakou Guikahué a dribblé tout le monde et laissé ses militants et l'opinion dans une position ambiguë.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Can 2021 : le programme de ce mercredi 26 janvier

UE-Magic Tour, Femua, nouvel album de Magic System et sa nomination au Conseil économique, social, environnemental et culturel : ASalfo parle