Les acteurs du système éducatif appelés à un engagement fort pour surmonter les défis de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle





les-acteurs-du-systeme-educatif-appeles-a-un-engagement-fort-pour-surmonter-les-defis-de-lalphabetisation-et-de-leducation-non-formelle

Selon les données de l'Unesco, le taux d'analphabétisme en Côte d'Ivoire est de 47%



Le coordonnateur général de l’Inspection générale, Coulibaly Adama, a appelé mercredi 20 décembre 2023, lors d’un atelier de présentation du secteur alphabétisation et éducation non formelle en Côte d’Ivoire, les acteurs du système éducatif à un engagement fort pour surmonter les défis de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle en Côte d’Ivoire.

 

« Notre mobilisation d’aujourd’hui, autour de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle, est un impératif parce que l’un des objectifs majeurs du programme du développement durable des Nations unies est de dynamiser le secteur et de lui donner une place de choix dans le développement socio-économique », a expliqué M. Coulibaly, à l’ouverture de l’atelier, précisant que c’est dans cette perspective que la Côte d’Ivoire s’est résolument engagée pour atteindre les objectifs de l’éducation pour tous et relever les défis persistants dans le secteur.

 

Selon lui, l’alphabétisation, essentielle au développement socio-économique, nécessite un suivi efficient des activités et des ressources humaines. Le président de la République, Alassane Ouattara, a confirmé cet engagement en inscrivant l’alphabétisation et l’éducation non formelle au cœur des priorités nationales, soulignant l’importance d’offrir aux citoyens des opportunités d’apprentissage tout au long de la vie pour promouvoir l’autonomisation et accroître la productivité.

 

La secrétaire générale de l’Inspection générale de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation (IGENA), Diomandé Mabintou Chérif a, quant à elle, indiqué que cet atelier de réflexion, vise à présenter et échanger sur les missions des structures du secteur.

 

Pour elle, cet atelier permettra aux participants de s’accorder sur des activités concrètes, des mécanismes et des stratégies de mise en œuvre pour réduire les écarts de fonctionnement. Il permettra également, d’éclairer l’inspection générale en mettant à sa disposition des informations utiles sur le sous-secteur alphabétisation et éducation non formelle afin de concevoir et de mettre en œuvre un suivi des plus efficients des activités et des ressources humaines qui animent ce segment.

 

Mme Chérif a également rappelé l’appel de la ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, Pr Mariatou Koné, en faveur de résultats probants dans ce secteur, lors de la célébration de la journée nationale de l’Alphabétisation tenue le 2 novembre 2023.

 

Malgré les efforts déployés par l’État et les partenaires techniques et financiers, les données de l’Institut de statistique (IS) de l’UNESCO révèlent un taux d’analphabétisme autour de 47%, en Côte d’Ivoire dépassant largement le taux cible de 30% pour 2030.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Forum mondial de l’eau-Dakar 2022 : Réfléchir à des solutions adaptées pour résoudre les problèmes d’eau et d’assainissement

Situation au Mali, Burkina, l’arrivée de Gbagbo, procès des proches de Soro, Benjamin Téhé dit sa part de vérité