Le Double Contact, un sport de combat « qui peut sortir de nombreux jeunes de la précarité »





le-double-contact-un-sport-de-combat-qui-peut-sortir-de-nombreux-jeunes-de-la-precarite


Un gala de combat de Double Contact, un sport inspiré de la lutte sénégalaise, a eu lieu ce samedi 30 décembre 2023 au terrain de la Gendarmerie de Gesco dans la commune de Yopougon.

Ce sont au total 4 combats de très belles factures qui ont meublé cet événement sportif qui s’est tenu en présence d’un public sorti en grand nombre.

 Le dernier combat qui a été le plus disputé a opposé l’Ivoirien Siaka Kanté au Camerounais Michel Billon. Un combat qui a tourné à l’avantage de l’Ivoirien, Siaka Kanté qui, par ailleurs, est le président de l’association Ivoire Double Contact, organisatrice de l’événement.

Pour lui, le Double Contact est un sport qui peut sortir de nombreux jeunes désœuvrés de la précarité. C'est la raison por laquelle il s’est donné pour mission de promouvoir cette discipline en Côte d’Ivoire, et même à l’international.  

« C’est un sport qui allie boxe anglaise à la lutte, c’est un sport assez mixé, on retrouve également de la projection au sol. L’inspiration est venue de la lutte sénégalaise, puisque j’ai fait une partie de mes études au Sénégal, j’ai été beaucoup imprégné dans les sports de lutte. A mon retour au pays, j’ai constaté qu’il y avait des jeunes qui perdaient beaucoup de temps, il y avait certains qui se bagarraient inutilement. J’ai donc décidé d’implanter cette discipline pour canaliser ces jeunes. Si on arrive à développer ce sport, cela peut permettre à la jeunesse de s’en sortir. Ici, que tu perdes ou que tu gagnes, tu pars à la maison satisfait », a-t-il indiqué tout en affichant son ambition de créer une Fédération afin d’organiser un championnat national de Double Contact à travers la Côte d’Ivoire.

Quant au parrain de l’évènement, Touré BahSaïd, il a permis aux combattants de repartir chez eux très satisfaits avec des récompenses (trophées, diplômes, enveloppes). Cependant, il a lancé un appel aux bonnes volontés à accompagner cette initiative qui, selon lui, peut permettre à de nombreux jeunes d’avoir un métier stable et décent. Il a également annoncé un prochain gala de Double Contact dans le mois de mars 2024.

Didier Belou alias Le Libanais noir, l’un des combattants de ce samedi, a perdu son combat face à son adversaire La Légende. Cependant, il ne regrette pas sa participation à ce Gala de combat. « On m’a frappé, c’est vrai, mais j’ai été payé. Mon adversaire aussi a été payé. J’invite mes amis jeunes à nous rejoindre dans cette aventure. Je pense que c’est encore mieux que d’aller se battre inutilement dans les rues, et se faire blesser gratuitement », a-t-il soutenu.

Gaël ZOZORO

Partarger cet article

En lecture en ce moment

La France U23 renverse la Côte d'Ivoire grâce à son ivoirien d'origine, Désiré Doué

La visite d'État du président Alassane Ouattara à Dimbokro au cœur de l'actualité de ce lundi