Revue de presse : la CAN dans tous ses états





revue-de-presse-la-can-dans-tous-ses-etats

La Can 2023 au coeur de la presse ce lundi



Le top départ de la 34e Coupe d’Afrique des nations de football (Can 2023) a été donné le samedi 13 janvier 2024 au Stade olympique Alassane Ouattara d’Ebimpé à Abidjan. Toute la presse nationale est unanime ce lundi 15 janvier 2024, pour dire que la Côte d’Ivoire a sorti le grand jeu pour accueillir l’Afrique, à l’occasion de cette édition dénommée « la Can de l’hospitalité ».

« Féérique ! », s’exclame Le Patriote. Et L’Essor de renchérir en barrant à sa Une : « Majestueux ». L’Expression va plus loin pour mentionner que « La Côte d’Ivoire fascine le monde ». Le Rassemblement ajoute pour sa part, « Quand Abidjan offre de la magie au monde », là où Le Matin estime que « la masterclass de Ouattara éblouit le monde entier ». Le Jour Plus écrit à ce sujet : « Pari réussi pour Alassane Ouattara ».

Cependant tout n’a pas été rose au cours de cette cérémonie d’ouverture qui a séduit les instances internationales du football et le grand public. Les gradins du stade ADO étaient remplis à moitié. Ce qui fait dire à certains observateurs qu’il y a eu un couac au niveau de la vente des billets d’entrée.  

Sur la question, Soir Info croit savoir « pourquoi le stade d’Ebimpé n’était pas plein » et le Sursaut essaie d’expliquer « comment le marché noir des tickets a gâché la fête ».

Concernant le match d’ouverture, la Côte d’Ivoire a battu la Guinée-Bissau sur le score de 2 buts à 0. Une entrée qui a fait réagir les journaux ivoiriens. L’Héritage barre à sa manchette : « Bonne moisson pour les Eléphants », L’Inter fait de même en titrant : « Les pachydermes barrissent deux fois » et Le Quotidien d’Abidjan estime que « La Côte d’Ivoire assure l’essentiel ». « Tranquille », conclut L’hebdomadaire Arc-En- Ciel.

Sur le terrain du jeu, la performance du joueur ivoirien Seko Fofana a retenu l’attention de plus d’un amateur de football lors de ce match. « Un grand Seko fait gagner les Eléphants », écrit le quotidien sportif Super Sport et Notre Voie, reconnaissante, conclut : « Merci Seko ».

En dehors du sport qui a pris toute la place, l’opération de déguerpissement entamée depuis sa nomination, par le ministre-gouverneur du District autonome d’Abidjan, Ibrahima Cissé Bacongo, fait aussi l’actualité. Sur le sujet, Le Temps ouvre avec comme titre « La vérité sur les casses à Abidjan » et Générations Nouvelles indique que « Bacongo se dédouane ».

Bonne semaine footballistique à tous.

Solange ARALAMON

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Secteur de la brasserie : une marque internationale fait son entrée sur le marché ivoirien

Profanation de la tombe de DJ Arafat/ Arrêtée Diane Blé: ''Je n'étais pas au cimétière''