« L’avenir et la prospérité de l’Afrique et des Etats-Unis sont liés » (Antony Blinken, secrétaire d’Etat américain)





lavenir-et-la-prosperite-de-lafrique-et-des-etats-unis-sont-lies-antony-blinken-secretaire-detat-americain

Convaincus du poids de l’Afrique dans un avenir proche, les USA lui font la cour



En tournée dans quatre pays africains à savoir, le Cap-Vert, la Côte d’Ivoire, le Nigeria et l’Angola, le secrétaire d’État Américain, Antony Blinken, a été reçu, ce mardi 23 janvier 2024 par le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, à la résidence présidentielle, sise à Cocody - Riviera-Golf.

 

Aux termes de cette « longue et très bonne conversation », le diplomate américain a fait savoir que l’avenir de l’Afrique, la prospérité de l’Afrique et des Etats-Unis sont liés, relevant que dans un avenir proche, une personne sur quatre, sera africaine, d’où davantage de leadership africain. A cet effet, les Etats-Unis envisagent d’accroître son partenariat avec l’Afrique.

S’agissant de la Côte d’Ivoire, Antony Blinken s’est également félicité de la qualité des relations entre les deux Etats. Il a assuré que les USA continueront de soutenir la Côte d’Ivoire à travers la formation et l’équipement des Forces de Défense et de Sécurité ivoiriennes, tout en encourageant notre pays dans sa stratégie sécuritaire qui privilégie la proximité avec les populations.

Il a ajouté que le Gouvernement américain continuera de soutenir la Côte d’Ivoire dans bien d’autres domaines, notamment au niveau de la santé, en particulier dans la lutte contre le VIH- SIDA et d’autres pandémies.

Sur la situation sous-régionale, M. Blinken a salué le leadership de la Côte d’Ivoire dans la lutte contre le terrorisme et sa contribution au retour à la stabilité dans les pays qui ont connu récemment des coups d’État. Il a émis le vœu de voir la Côte d’Ivoire peser de tout son poids pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel dans ces pays.

Pour sa part, le chef de l’État ivoirien a souligné le partenariat « exceptionnel » entre les États-Unis d’Amérique et la Côte d’Ivoire dans divers domaines, entre autres, les échanges commerciaux, la santé, la sécurité alimentaire et la digitalisation.

Il a relevé la convergence de vues des deux pays sur les questions régionales et internationales, notamment la lutte contre le terrorisme et le règlement pacifique des conflits. A cet égard, il a tenu à remercier le Président Joe Biden et le Gouvernement américain pour tout l’appui et le soutien apportés à la Côte d’Ivoire dans les domaines du renseignement et de la lutte contre le terrorisme.

Le président Ouattara a également souhaité un retour rapide à des régimes démocratiques dans les pays de la sous-région ouest-africaine en proie à des transitions militaires, et réitérant en outre, l’attachement de la Côte d’Ivoire, tout comme les États-Unis d’Amérique, à la démocratie, à la justice et au bien-être des populations.

Au plan international, le chef de l’État a déploré la guerre en Ukraine et la situation à Gaza, et a souhaité que la paix revienne, afin que les Palestiniens puissent avoir leur propre territoire, comme le recommandent les Nations unies et toute la Communauté internationale.

Après le Cap-Vert et la Côte d’Ivoire, le secrétaire américain, est attendu ce mercredi 24 janvier 2024 au Nigeria.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Visite d’État dans le Moronou: Ouattara regrette l’absence de son "frère" Pascal Affi N’Guessan

CAN 2021 : Nicolas Pépé, homme du match Côte d’Ivoire – Sierra Leone