Richard Niamba, lauréat de la deuxième édition du prix Pape Diouf du journaliste africain





richard-niamba-laureat-de-la-deuxieme-edition-du-prix-pape-diouf-du-journaliste-africain

Richard Niamba recevant son chèque des mains de Mady Touré, parrain de la deuxième édition du prix Pape Diouf du journaliste africain



Le journaliste ivoirien de la radio Port-Bouët, Richard Niamba, a remporté, dans la soirée du jeudi 25 janvier 2024, à l’hôtel du District d’Abidjan, la deuxième édition du « prix Pape Diouf du journaliste africain », décerné par le journaliste sportif et écrivain ivoirien, José Djati.

Le Lauréat, Richard Niamba, a été récompensé pour avoir obtenu 67 points sur 100 à un questionnaire autour du football. « Les questionnaires ont été rédigés en France. Après les compositions, les feuilles ont été envoyées en France pour la correction », a déclaré le représentant des membres du jury, Basile Boli, ancien joueur de l'équipe de France et de l'équipe de Marseille.

« Que toute la gloire revienne au Seigneur, car il fait chaque chose en son temps et à son heure. Le Dr Sylvestre Emmou a tracé la voie, nous ne faisons que suivre. Nous lui dédions ce prix pour avoir créé en nous l'esprit de compétitivité et la culture de l'excellence », exprimait le lauréat sur le visage duquel se lisait de l'émotion.

Au total, 27 journalistes de cinq nationalités étaient en lice pour le prix. Richard Niamba repart avec un chèque de 1 million de FCFA et un trophée. Il est suivi de Roméo Coulibaly, lauréat de la première édition, qui reçoit 500 000 FCFA, et de Christelle Kouadio, qui reçoit 250 000 FCFA. Tous des journalistes ivoiriens.

Le prix Pape Diouf du journaliste africain vise à honorer la mémoire du défunt journaliste, Pape Diouf, et partager les conseils qu'il avait généreusement dispensés, a expliqué José Djati.

La cérémonie a réuni des acteurs du sport tels que l'ex-président de la Fédération ivoirienne de basketball, Mahama Coulibaly, Mady Touré et bien d’autres.

D.B

Partarger cet article

Tags

En lecture en ce moment

Salif Bictogo (Président Stella Club) souhaite un tandem Drogba-Idriss pour chasser Sory

Coaching parental : "l’éducation des enfants au sein des familles monoparentales" au centre des débats