Démolition de l’école Cha Hélène de Yopougon Gesco : voici les propositions de solution de la Fesci pour sauver l’année





demolition-de-lecole-cha-helene-de-yopougon-gesco-voici-les-propositions-de-solution-de-la-fesci-pour-sauver-lannee

La FESCI veut tout mettre en œuvre pour sauver l'année scolaire des élèves de Cha Hélène dont l'école a été détruite par le district d'Abidjan



La Fédération étudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) a été reçue lundi 26 février 2024 par le ministre-gouverneur Cissé Ibrahim Bacongo en vue de trouver une ou des écoles aux élèves de l’école Cha Hélène de Yopougon qui ont vu leur établissement détruit par les services du district autonome d’Abidjan.

Pour régler ce problème, la Fesci propose la construction de bâtiments préfabriqués pour les cours restants et la recherche d’une école dans les environs de l’école détruite.

Ci-dessous, le communiqué sanctionnant la rencontre entre la Fesci et le gouverneur du district.

Communiqué

Urgence Educative

Le bureau exécutif national de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Ben-Fesci) a été reçu en audience par le Ministre Gouverneur du district autonome d’Abidjan ce lundi 26 février 2024 au District annexe sise à Koumassi afin de trouver une solution à la situation qui prévaut actuellement dans la commune de Yopougon, plus précisément au quartier Gesco.

Lors de cette rencontre, le ministre gouverneur Cissé Ibrahim Bacongo a jugé notre démarche salutaire et a reconnu les difficultés de la situation. Il s’est engagé à travailler avec nous pour trouver des solutions temporaires et à long terme garantissant le bien-être et l’éducation des élèves dont l’école a été démolie. Le ministre nous a demandé de présenter des propositions concrètes.

La Fesci en a proposé deux :

La construction de bâtiment préfabriqués pour les cours restants dans un espace proche de l’établissement Cha Hélène afin de faciliter le déplace ment des élèves

La recherche d’une école dans les environs pour accueillir tous les élèves.

Le ministre gouverneur a trouvé ces deux propositions intéressantes mais a exprimé le souhait d’impliquer Madame le ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation Mariatou Koné pour favoriser la mise en œuvre des solutions proposées par la Fesci. La ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation a informé le ministre gouverneur que des mesures ont déjà été prises et qu’il n’était plus nécessaire de discuter de ce problème. Une délégation s’est ensuite rendue sur les lieux et a constaté que les solutions adoptées par la ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation et le fondateur ne garantissent pas une formation de qualité ni un environnement propice pour nos camardes élèves.

En effet, ces derniers sont contraints de suivre des cours du lundi au samedi, de 7 h à 18 h, avec un nombre pléthorique d’élèves dans les différentes classes.

Face à cette situation, la Fesci, dirigée par le camarade Kambou Sié attire l’attention de l’opinion nationale et internationale sur le non-respect du droit à l’éducation pour tous. Elle invite tous les élèves et étudiants du district d’Abidjan à rester solidaire des élèves de Cha Hélène en allant constater sur le site les solutions de la ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation.

Lambert KOUAME    

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Drogba honoré par l’Uefa , Copa Barry ”C’est un signal fort pour celui qui doute encore”

La mesure de restriction de la circulation entre Abidjan et l’intérieur du pays entre en vigueur, dimanche