MGC : plus de 5 000 personnes sont attendues à Bondoukou pour la fête des libertés





mgc-plus-de-5-000-personnes-sont-attendues-a-bondoukou-pour-la-fete-des-libertes

Petit à petit, Simone Gbagbo tisse sa toile pour implanter le MGC, son parti



Plus de 5 000 personnes sont attendues du 17 au 19 avril 2024 à Bondoukou pour la célébration de la 2è édition de la fête des libertés initiée par le Mouvement des générations capables (MGC), a annoncé, jeudi 7 mars 2024, le président du comité d’organisation, Innocent Akoï Kacou, face à la presse.

« Pour cette édition, nous entendons réunir dans la capitale du Zanzan, au moins 5 000 personnes venues de toutes les régions de la Côte d’Ivoire et également de nos structures basées ailleurs dans le monde », a projeté le président du comité d’organisation, invitant par ailleurs, tous les militants du parti, mais aussi l’ensemble des Ivoiriens et tous ceux qui vivent en Côte d’Ivoire et ailleurs, à se joindre à eux pour célébrer les libertés acquises et à conquérir.

Cette 2e édition a pour thème : « Dynamisation durable de l’économie agricole et liberté ». L’objectif général de l’édition, selon M. Akoï, c’est de promouvoir la redynamisation de l’économie agricole en vue de l’atteinte des idéaux de liberté. De façon spécifique, il s’agira pour le parti de Simone Gbagbo de faire le point des acquis démocratiques en Côte d’Ivoire, de faire le bilan du développement agricole en Côte d’Ivoire et plus spécifiquement dans le district du Zanzan. Mais aussi, de faire la promotion des valeurs cardinales prônées par le MGC et de faire la promotion de la transformation locale des produits agricoles en vue de l’autonomisation des populations ivoiriennes.

Au menu de cette rencontre, un séminaire de formation à la transformation et à la commercialisation des produits agricoles locaux, notamment le cajou. Des rencontres, l’installation du vice-président, coordonnateur du district du Zanzan, la journée du militant, meublée par une rencontre de football, un concours de culture générale et politique, la confection sur place de cartes de militants, le tout couronné par un meeting géant animé par la présidente, Simone Gbagbo.

A travers cette fête, les organisateurs entendent montrer que malgré son jeune âge, le MGC se positionne comme une organisation politique qui compte sur l’échiquier national, a-t-il insisté, rappelant qu’après avoir participé aux premières élections après sa mise sur les fonts baptismaux, le MGC entendait prendre part à toutes les élections à venir.

La 1ère édition de cette fête s’est tenue du 18 au 30 avril 2023

MGC, parti de gauche, a été porté sur les fonts baptismaux en août 2022. Né de l’implosion du FPI originel, le MGC s’est approprié toutes les souffrances des Ivoiriens à l’effet d’y apporter des solutions durables. Dans cette perspective, il institue les fêtes des libertés qui est célébrée tous les ans, le 30 avril pour commémorer le retour de la Côte d’Ivoire au multipartisme obtenu le 30 avril 1990, dit-on.

Quant à cette fête, elle se déroule en un lieu unique sur le territoire de la Côte d’Ivoire et rassemble l’ensemble des districts. Elle s’articule entre autres autour d’un défilé de tous les districts, une célébration des cultures des districts, d’un brassage des militants, d’un état des lieux sur le développement des districts, d’un état des libertés sur les avancées de la liberté et de la démocratie en Côte d’Ivoire, rappelle-t-on.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Réforme constitutionnelle, Guikahué répond à Ahoussou : "autant il se trouve de mauvais médecins, l’on peut aussi avoir de mauvais juristes"

Ça bouillonne dans les collectivités territoriales !